« Il faut être ami avec soi-même »

Eric An­toine, sur la scène du pa­lais des Sports à Pa­ris, ce soir, à l’an­tenne de M 6 dans « In­croyable Ta­lent », bien­tôt dans « To­ge­ther », est un ma­gi­cien très oc­cu­pé.

Le Parisien (Val d'Oise) - - LOISIRS SPECTACLES ET TÉLÉVISION - PAR SYL­VAIN MERLE

C’EST L’UN DES VI­SAGES de la Six, ju­ré d’« In­croyable Ta­lent », ani­ma­teur de « Tous les voeux sont per­mis », tru­blion dans « To­ge­ther » — nou­veau jeu mu­si­cal de M 6 avec Garou —, Eric An­toine est du genre homme à tout faire. Pa­tron d’un théâtre à Aix de­puis peu, il vient de pu­blier son pre­mier livre, un « Pe­tit Trai­té d’éter­nelle joie de vivre »1. Au­teur et met­teur en scène du spec­tacle jeune pu­blic2 de Ca­lis­ta Sin­clair, son épouse, il planche aus­si sur une sé­rie té­lé dans le mi­lieu mé­di­cal. Mais ces jours­ci, le ma­gi­cien re­vient à ses pre­mières amours au Pa­lais des Sports3 avec un best of qui par­ti­ra en tour­née en­suite. Un best of ? Vous n’avez pas eu le temps de tra­vailler ? ÉRIC AN­TOINE. (Rires.) J’ai com­men­cé à écrire un nou­veau spec­tacle il y a un an avec Jé­ré­my Fer­ra­ri, la struc­ture est là, mais mon am­bi­tion est si forte que j’ai pré­fé­ré re­pous­ser d’un an et de­mi. La scène me manque et un an et de­mi à te­nir en­core, ça m’a pa­ru trop long… C’est as­sez jouis­sif de pré­sen­ter des nu­mé­ros que j’ai joués plus de mille fois pour cer­tains, je les ai dans le corps et le coeur… La peur s’ap­pri­voise par l’en­traî­ne­ment. En jouant, elle de­vient ton amie. Dans votre livre, vous dites avoir tou­jours dit oui… Vous êtes res­té le même ? Oui. Dire oui, c’est vivre une nou­velle aven­ture. La vie est si courte et j’en ai plei­ne­ment conscience… Je l’ai vue plu­sieurs fois, la mort. Le oui, c’est une fa­çon de com­battre la fin… Le temps file… Je veux pen­ser que chaque se­conde pas­sée n’est pas per­due, c’est une se­conde qu’on a créée. Créer du temps, c’est ma­gique, non ? La vie, c’est créer du temps. Votre livre traite de l’op­ti­misme, c’est une phi­lo­so­phie de vie ? C’est une ma­nière d’être ami avec soi. On est très dur avec soi et c’est sou­vent cette du­re­té qu’on pro­jette sur au­trui. C’est im­por­tant d’être ami avec soi, de se par­don­ner. J’adore ce mot, qui veut dire « par-de­là le don », c’est plus fort que don­ner. Que vous ins­pire ce qui se passe en France en ce mo­ment ? Ça me rend très triste, la souf­france des gens me touche. J’ai été blo­qué près de Mar­seille par

“C’EST AS­SEZ JOUIS­SIF DE PRÉ­SEN­TER DES NU­MÉ­ROS QUE J’AI JOUÉS PLUSDE MILLE FOIS, JE LES AI DANS LE CORPS

” ET LE COEUR

une cin­quan­taine de Gi­lets jaunes très gen­tils, je com­prends la co­lère, le car­bu­rant aug­mente d’un cô­té, l’ISF est sup­pri­mé de l’autre, c’est as­sez peu com­pré­hen­sible… Ce qui m’hal­lu­cine, ce sont ces so­cié­tés qui ne payent pas d’im­pôts en France, où elles font des mil­liards… Il y a vrai­ment un double monde.

Vous avez des nou­velles de Gil­bert Ro­zon ?

On se parle au té­lé­phone, on s’échange des tex­tos, on doit se voir bien­tôt, il est en France ac­tuel­le­ment (NDLR : les deux hommes se sont je­tés dans les bras de l’autre en coulisses de la pre­mière re­pré­sen­ta­tion de Best of mer­cre­di soir). Il pré­pare sa dé­fense et veut li­vrer à la justice sa ver­sion, qui est dif­fé­rente de ce qui a été dit dans les mé­dias… Il at­tend. Mais mé­dia­ti­que­ment, il a été condam­né avant même d’avoir été ju­gé… Il est dans une si­tua­tion de grande an­goisse et dé­prime, il a tout ven­du, le tra­vail de toute sa vie… Moi, je ne suis ni juge ni po­li­cier, je ne sais pas.

1 « Ma­gic Op­ti­mys­tic : Pe­tit Trai­té d’éter­nelle joie de vivre », Ed. Ro­bert Laf­font, 208 p., 21 €.

2 « Com­ment de­ve­nir ma­gi­cien en moins de 57 mi­nutes », à la Gaî­témont­par­nasse (Pa­ris Xive), de 15 à 29 €.

3 « Eric An­toine, best of », au pa­lais des Sports (Pa­ris XVe), jus­qu’à ce soir. De 39 à 69 €. Tour­née à par­tir de jan­vier.

Pa­ris (XVIe), le 3 dé­cembre. Ma­gi­cien, au­teur, pa­tron de théâtre…Eric An­toine a plus d’une cartedans sa poche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.