L’em­pire Bes­son va­cille

Le Parisien (Val d'Oise) - - LOISIRS TÉLÉVISION - CA­THE­RINE BALLE

LES NUAGES s’ac­cu­mulent au­des­sus de la tête de Luc Bes­son. Jeu­di, le ma­ga­zine « Va­rie­ty » a an­non­cé que sa so­cié­té Eu­ro­pa­Corp ar­rê­tait la dis­tri­bu­tion (la vente de films aux salles de cinéma) en France et à l’étran­ger. Or, cette ac­ti­vi­té re­pré­sente 18 % du chiffre d’af­faires de l’en­tre­prise. L’in­for­ma­tion a été confir­mée à de­mi-mot hier par un porte-pa­role d’Eu­ro­pa­Corp, qui a in­di­qué à l’AFP que l’ave­nir du dé­par­te­ment dis­tri­bu­tion se des­si­ne­rait « dans les heures ou les jours qui viennent ». Eu­ro­pa­Corp, qui a pro­duit « Lu­cy », « Va­lé­rian » ou les sa­gas « Taxi » et « Ta­ken », ac­cuse au­jourd’hui une dette de 230 M€, liée à la contre-per­for­mance de ses films aux Etat­sU­nis, no­tam­ment de « Va­lé­rian ». Ces tur­bu­lences ont dé­jà des consé­quences sur la sor­tie des deux pro­chains films d’Eu­ro­pa­Corp : « An­na », le film d’ac­tion réa­li­sé par Bes­son lui­même, et « Nous fi­ni­rons en­semble », de Guillaume Ca­net (suite des « Pe­tits Mou­choirs »). La firme de Bes­son a dé­jà an­non­cé le re­port de ces deux longs-mé­trages : le pre­mier ne se­ra pas vi­sible le 2 jan­vier, mais le 27 mars, et le se­cond sor­ti­ra le 1er mai (et non le 27 mars). Fra­gi­li­sé éco­no­mi­que­ment, Luc Bes­son reste par ailleurs vi­sé par une plainte pour viol, dé­po­sée par une ac­trice le 19 mai.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.