Deux em­ployés de Re­nault soup­çon­nés de tra­fic de voi­tures

Avec leurs trois com­plices, ils au­raient dé­ro­bé quatre vé­hi­cules dans l’usine de Re­nault Flins et sur le site Peu­geot de Pois­sy en juin. Le pré­ju­dice s’élève à près de 300 000 €.

Le Parisien (Yvelines) - - YVELINES - PAR JU­LIEN CONSTANT @LePa­ri­sien_78

Quatre hommes et une femme, âgés de 21 à 28 ans, ont été mis en exa­men à Ver­sailles, hier, pour vol en bande or­ga­ni­sée. Ils sont soup­çon­nés d’avoir dé­ro­bé quatre voi­tures dans l’usine de Re­nault Flins et sur le site Peu­geot de Pois­sy en juin, avant de les convoyer au Havre (Seine-Ma­ri­time). Le pré­ju­dice s’élève à 298 000 €.

Dans la nuit du 17 juin, vers 4 h 30, des vo­leurs ar­rachent des grillages à l’usine Peu­geot. Ils dé­gradent huit voi­tures avant de prendre la fuite à bord d’un Peu­geot 3008 et d’une BMW X1, sur l’A 13 en di­rec­tion de la Nor­man­die. Ar­ri­vés au ni­veau du péage de Bu­che­lay, ils forcent un bar­rage de gen­dar­me­rie. Le conduc­teur de la 3008 l’aban­donne sur un par­king à hau­teur de Ros­ny-sur-Seine et s’éva­nouit dans la na­ture. Le conduc­teur de la BMW, lui, fait de­mi-tour à contre­sens sur l’au­to­route et réus­sit à s’échap­per.

CONFON­DUS GRÂCE À UNE CHAUS­SETTE

Le 26 juin un nou­veau vol sur­vient à l’usine Re­nault de Flins. Les vo­leurs dé­coupent et dé­foncent le grillage avec une Da­cia San­de­ro, trou­vée sur place. Cette fois, ils prennent la fuite au vo­lant d’un Re­nault Kad­jar et d’une Re­nault Me­gane. Les mal­fai­teurs laissent les vé­hi­cules sur un par­king d’Epône où ils sont re­pé­rés par des po­li­ciers qui dé­cident de mettre en place une sur­veillance. Deux jours plus tard, les voi­tures sont ré­cu­pé­rées par des hommes qui prennent l’A 13 et se rendent au Havre où ils garent les deux voi­tures dans une rue. Les forces de l’ordre les font en­le­ver.

Les en­quê­teurs de la sû­re­té dé­par­te­men­tale, épau­lés par leurs col­lègues du com­mis­sa­riat de Con­flansSainte-Ho­no­rine, dé­couvrent que les péages ont été ré­glés grâce à une Yes­card, une fausse carte ban­caire réa­li­sée avec des co­or­don­nées vo­lées. Ils font ana­ly­ser une chaus­sette re­trou­vée chez Re­nault et réa­lisent des pré­lè­ve­ments ADN sur les voi­tures re­trou­vées au Havre. Ils ciblent une femme de 28 ans et un homme de 23 ans qui tra­vaillent à l’usine de Flins de­puis trois ans. Les sur­veillances, l’étude de la té­lé­pho­nie et l’iden­ti­fi­ca­tion des em­preintes gé­né­tiques leur per­mettent de trou­ver les noms de trois autres com­plices qui vivent au Havre.

Mar­di, les po­li­ciers les ont in­ter­pel­lés au Havre et dans les Yve­lines avant de les pla­cer en garde à vue à Vi­ro­flay. Du­rant leurs auditions, ils ont tous nié avoir com­mis les vols et dé­men­ti toute im­pli­ca­tion dans un tra­fic de voi­ture. Ils re­con­naissent juste avoir par­ti­ci­pé au convoi et don­ner dans l’es­cro­que­rie aux cartes ban­caire pour ne pas payer les péages. La des­ti­na­tion fi­nale des voi­tures reste in­con­nue mais les en­quê­teurs n’ex­cluent pas un pro­jet d’ex­por­ta­tion.

Les vo­leurs avaient dé­fon­cé le grillage de l’usine de Flins, en juin, avant de fuir avec des mo­dèles Kad­jar et Me­gane. Quelques jours au­pa­ra­vant, à l’usine PSA de Pois­sy (ci-des­sus), ils avaient dé­gra­dé huit au­tos avant de par­tir avec une Peu­geot 3008 et une BMW X1.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.