Ils ré­parent vos vé­los à do­mi­cile

Une roue à chan­ger ? Un pro­blème mé­ca­nique ? Tho­mas Au­bert et Chris­tian Le Hars vous per­mettent de re­par­tir. Ils ré­cu­pèrent aus­si les cycles en fin de vie.

Le Parisien (Yvelines) - - YVELINES - PAR AU­RÉ­LIE FOULON

DEUX HA­BI­TANTS de Saint-Quen­tin-en-Yve­lines pas­sion­nés de vé­lo, Tho­mas Au­bert et Chris­tian Le Hars, ont dé­ci­dé de chan­ger de vie et d’en faire leur mé­tier. Après une car­rière en concep­tion 3D par or­di­na­teur pour l’un, dans la comp­ta­bi­li­té pour l’autre, ils ont en­ta­mé une for­ma­tion à l’Ins­ti­tut na­tio­nal du cycle et de la mo­to à Guyan­court, pour de­ve­nir « mé­ca­ni­ciens cycles » di­plô­més et vivre de leur pas­sion.

Cy­cliste aver­ti depuis des an­nées, Chris­tian ne roule qua­si­ment plus qu’à vé­lo. Et pro­pose ses ser­vices en iti­né­rant : « Les pra­ti­quants loi­sirs ont du mal à faire le pas vers un vé­lo­ciste de quar­tier lors­qu’ils ren­contrent un pé­pin mé­ca­nique, très sou­vent par manque de temps. C’est là que je peux in­ter­ve­nir, pour qu’ils puissent re­prendre la route ou les che­mins ra­pi­de­ment. »

Les pro­prié­taires de bi­cy­clettes, peu em­bal­lés à l’idée de ré­pa­rer un pneu cre­vé ou chan­ger une roue, peuvent donc comp­ter sur lui et Tho- mas pour ve­nir ré­pa­rer leurs deux- roues à do­mi­cile.

LES BI­CY­CLETTES PAR­FOIS OF­FERTES AUX EN­FANTS

Mieux, les deux hommes se sont lan­cés dans le re­cy­clage et la re­va­lo­ri­sa­tion de vé­los âgés, in­utiles ou hors ser­vice via des dons. Au lieu de les lais­ser échouer aux en­com­brants, ils les ré­parent, les re­mettent en état pour les pro­po­ser en­suite à un prix mo­dique aux per­sonnes qui en ont be­soin.

En mul­ti­pliant les mes­sages sur les pages Fa­ce­book lo­cales, ils en ré­cu­pèrent ain­si « cinq ou six par se­maine, qui, sou­vent, n’ont pas rou­lé depuis long­temps, avec des chaînes grip­pées ou des roues voi­lées ». « Je les prends en pho­to et pu­blie sur mon site l’avan­cée des tra­vaux, ex­plique Chris­tian. Une fois qu’ils sont en état, je les re­vends entre 50 et 80 € se­lon les mo­dèles et les tra­vaux. »

Quand aux vé­los pour en­fants, il les offre par­fois. « Il ne s’agit pas juste de de­man­der des vé­los et de faire de l’ar­gent, in­siste-t-il. Quand je vais les cher­cher, on prend un ca­fé, on dis­cute. Les gens peuvent suivre l’évo­lu­tion du vé­lo qu’ils ont don­né. C’est du lien. »

▣ Contacts : chris­tian.le­[email protected] et tho­ma­sau­[email protected]­mail.fr.

Mon­ti­gnyle-Bre­ton­neux, le 30 no­vembre. Les vieux vé­los ré­cu­pé­rés sont en­tre­po­sés dans le ga­rage de Chris­tian(à droite). Lui et Tho­mas les re­tapent pour les re­vendre à bas prix. LP/A.F.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.