Les comp­teurs Lin­ky blo­qués aux portes des bâ­ti­ments mu­ni­ci­paux

Le maire (DVG), Ber­trand Houillon, a re­fu­sé les ac­cès des pro­prié­tés com­mu­nales au pres­ta­taire d’Enedis.

Le Parisien (Yvelines) - - YVELINES VERSAILLES SAINT-QUENTIN RAMBOUILLET - PAR LAURENT MANSART

NOUVEL ÉPI­SODE dans le feuille­ton qui op­pose Magny-les-Ha­meaux à Enedis : cette fois, la mu­ni­ci­pa­li­té a dé­ci­dé d’in­ter­dire l’ac­cès de ses équi­pe­ments com­mu­naux au pres­ta­taire char­gé d’y po­ser les Lin­ky, les nou­veaux comp­teurs élec­triques com­mu­ni­cants. C’est la pre­mière fois dans le dé­par­te­ment qu’une ville lance une telle dé­marche concer­nant ses pro­prié­tés. Dé­jà, une dé­li­bé­ra­tion avait été prise en ce sens en mars 2017, in­ter­di­sant l’implantation de ces comp­teurs sur le ter­ri­toire de la com­mune. Celle-ci avait été an­nu­lée au moins de juin, après un re­cours dé­po­sé par Enedis.

LE MAIRE IN­QUIET DE « LA SÉ­CU­RI­TÉ DES USA­GERS » PAR­TI­CU­LIÈ­RE­MENT EN CAS D’IN­CEN­DIE

Cette fois, le maire Ber­trand Houillon (DVG) s’est fen­du d’un cour­rier auprès de la di­rec­tion ter­ri­to­riale d’Enedis dans les Yve­lines, in­di­quant « re­fu­ser le rem­pla­ce­ment » de 13 comp­teurs ins­tal­lés au sein de bâ­ti­ments ap­par­te­nant à la ville et de « tout autre comp­teur équi­pant une pro­prié­té com­mu­nale. »

L’édile « dé­plore » de­puis une réunion pu­blique or­ga­ni­sée avec des re­pré­sen­tants d’Enedis le 18 sep­tembre dernier, de « ne pas avoir reçu d’ex­pli­ca­tions ras­su­rantes quant au pro­ces­sus d’ins­tal­la­tion et au fonc­tion­ne­ment de ces comp­teurs. » Les élus de Magny-les-Ha­meaux ont tou­jours consi­dé­ré que la pose des Lin­ky n’était jus­ti­fiée « ni éco­no­mi­que­ment, ni éco­lo­gi­que­ment. » En­fin, dans sa mis­sive, Ber­trand Houillon s’in­quiète d’une « éven­tuelle re­mise en cause » de la conti­nui­té du ser­vice pu­blic et aus­si de la « sé­cu­ri­té des usa­gers », par­ti­cu­liè­re­ment dans les écoles ou à la mai­rie, en cas d’in­cen­die.

Du côté d’Enedis, on « re­grette » l’at­ti­tude la mu­ni­ci­pa­li­té. « Nous en­tre­te­nons pour­tant un dia­logue per­manent avec Magny-les-Ha­meaux, si­gnale Carlos Montes, di­rec­teur ter­ri­to­rial ad­joint pour les Yve­lines. Nous avons l’obli­ga­tion de dé­ployer les Lin­ky, mais si la ville n’ouvre pas les portes de ses bâ­ti­ments, nous ne pou­vons rien faire. Néan­moins, c’est re­cu­ler pour mieux sau­ter. » Le di­rec­teur ad­joint as­sure qu’Enedis n’est « pas dans une lo­gique de confron­ta­tion » et « se­ra pa­tient » face à la si­tua­tion, « jus­qu’à l’apai­se­ment. On se­ra ame­né de toute fa­çon à rem­pla­cer un jour ces comp­teurs lors­qu’ils ne fonc­tion­ne­ront plus », pour­suit Carlos Montes pour qui « se po­se­ra la ques­tion du re­le­vé » des chiffres de ces comp­teurs, le­quel ne peut s’ef­fec­tuer à dis­tance (NDLR : contrai­re­ment à ce qui est pos­sible avec un comp­teur Lin­ky.)

A ce jour, Enedis a rem­pla­cé la moi­tié des an­ciens comp­teurs par un mo­dèle Lin­ky dans le dé­par­te­ment, soit 340 000 sur 680 000.

Par ailleurs, le col­lec­tif « Stop Lin­ky de Ver­sailles » et le « Col­lec­tif an­ti-Lin­ky du dé­par­te­ment 78 » or­ga­nisent une réunion pu­blique ce soir à 20 heures à la mai­rie de Ver­sailles.

Les comp­teurs Lin­ky d’Enedis ont été ju­gés in­dé­si­rables dans les équi­pe­ments com­mu­naux par la mu­ni­ci­pa­li­té de Magny-les-Ha­meaux. LP/HENDRIK DELAIRE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.