La der­nière séance de Paul Jeu­net, « Mon­sieur ci­né­ma »

L’homme­or­chestre de Mar­cy­né­ma a re­joint les étoiles ■

Le Pays Roannais (Charlieu) - - La Une - Michel Pi­ge­ron

Suite à un cou­ra­geux com­bat contre la maladie, de­ve­nu trop in­égal, Paul Jeu­net, « Mon­sieur ci­né­ma » de Marcigny, nous a quit­tés jeu­di der­nier, dans sa 72e an­née.

Sa dis­pa­ri­tion plonge toute la po­pu­la­tion de Marcigny dans la tris­tesse. Pour elle, Paul était de­meu­ré l’en­fant du pays.

Na­tif de Roanne, il pos­sé­dait de so­lides at­taches dans cette com­mune du Brion­nais, lieu de son en­fance, où ré­si­daient ses pa­rents et son frère, Michel. Fi­gure em­blé­ma­tique, icône de l’as­so­cia­tion Mar­cy­né­ma dont il était le pré­sident fon­da­teur en 1976, homme de convic­tion et de contact, il était una­ni­me­ment ap­pré­cié pour ses traits de ca­rac­tère : hu­ma­nisme et gé­né­ro­si­té de coeur.

Son par­cours as­so­cia­tif, qui a pris son en­vol au Club des Jeunes, est digne d’éloges. C’est une longue his­toire d’amour qui le liait sur­tout à l’as­so­cia­tion Mar­cy­né­ma. Pré­sident du­rant 36 ans, avant d’en de­ve­nir le di­rec­teur ar­tis­tique en 2012, il a ap­por­té ses titres de no­blesse et une di­men­sion cultu­relle na­tio­nale à la struc­ture. Il était aus­si l’âme des Ren­contres Ci­né­ma, am­bas­sa­drices du ci­né­ma du pa­tri­moine de­puis 1971. Il a tou­jours fait preuve d’une pas­sion dé­vo­rante pour le 7e art, de­ve­nu son uni­vers. Pas­sion qu’il a su par­ta­ger et in­cul­quer aux gé­né­ra­tions suc­ces­sives ou à ses amis d’en­fance, tant il avait en lui cette flamme fé­dé­ra­trice. Sa dis­cré­tion contras­tait sin­gu­liè­re­ment avec son éner­gie et son ef­fi­ca­ci­té dé­ployées en toutes cir­cons­tances. Le monde as­so­cia­tif perd un ser­vi­teur exem­plaire.

Oncle Paul

Paul Jeu­net était éga­le­ment un pré­cieux col­la­bo­ra­teur oc­ca­sion­nel du Pays Roan­nais. Dans le jour­nal, sous la plume d’oncle Paul, il ré­ga­lait ré­gu­liè­re­ment les ama­teurs de bande des­si­née dans ses « Kiosques à image » éclai­rés.

Se­lon la vo­lon­té du dé­funt, ses ob­sèques se sont dé­rou­lées à Roanne, dans la plus grande in­ti­mi­té fa­mi­liale. Que son épouse Mi­chèle, ses fils Oli­vier et Fre­de­ric, son frère Michel et ses proches soient as­su­rés, en cette dou­lou­reuse cir­cons­tance, de la pro­fonde sym­pa­thie de la po­pu­la­tion de Marcigny, de celle du correspondant lo­cal de nos titres et de la ré­dac­tion du Pays.

Le monde as­so­cia­tif perd un ser­vi­teur exem­plaire

PAS­SION­NÉ. Paul Jeu­net, pré­sident fon­da­teur des Ren­contres ci­né­ma­to­gra­phique de Mar­cy­né­ma.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.