SOUS LES PA­VÉS…

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Vie Départementale L'actu -

COUP DE FU­SIL.

C’est le gros fait di­vers de ce mois d’agi­ta­tion. Ven­dre­di 24 mai, M. Oriol, in­dus­triel à An­dré­zieux « fu­rieux de voir un mee­ting de gré­vistes de­vant son en­tre­prise, fonce sur le groupe avec son vé­hi­cule, ac­cro­chant un ou­vrier et le traî­nant sur une lon­gueur de six mètres, rap­porte La Li­ber­té. L’in­dus­triel ne s’en tient pas là. Ren­tré à son bu­reau et s’ar­mant d’une ca­ra­bine, il fait feu à deux re­prises par la fe­nêtre sur Hen­ri Tron­chon, se­cré­taire de la fé­dé­ra­tion CGT des mé­taux, bles­sé par des plombs à la jambe et à la poi­trine. » ■

BIDON D’ES­SENCE.

Le Fo­rez connaît une pé­nu­rie d’es­sence. « Un ami, se sou­vient Claude Lat­ta, avait conser­vé un bidon pour conduire sa femme à la ma­ter­ni­té. » L’ar­gent, lui aus­si, vient à man­quer. « L’in­ten­dante du ly­cée, consta­tant que beau­coup d’entre nous n’avaient plus un sou, avait pro­po­sé de nous don­ner une avance sur sa­laire, pour­suit l’an­cien pro­fes­seur. Elle avait un coffre dans son bu­reau. Nous avons re­çu une par­tie de notre paie en billets de banque ! » ■

Membre du Lion’s club du Fo­rez, Ber­nard Bar­rieux a 26 ans en 1968. Em­ployé à Pa­ris dans une agence im­mo­bi­lière, il cô­toie de près les évé­ne­ments. Le 30 mai, il par­ti­cipe à la grande ma­ni­fes­ta­tion en fa­veur du gé­né­ral de Gaulle. « Pour la pre­mière fois de ma vie, je voyais un mil­lion de per­sonnes, confie-t-il. Des femmes avec des bon­nets fri­giens et des hommes avec des dra­peaux tri­co­lores. Mon coeur bat­tait très fort. La France pro­fonde sor­tait de par­tout. Quand nous sommes ar­ri­vés place de l’Étoile, deux jeunes sont mon­tés à une grue plus haute que l’arc de Triomphe, l’un avec un dra­peau tri­co­lore, l’autre avec un dra­peau noir. Ils se sont bat­tus sur la flèche, le dra­peau noir tom­bant au sol pour être brû­lé par les ma­ni­fes­tants. » ■

DOM­MAGES COLLATÉRAUX.

De nom­breuses pe­tites com­munes du Fo­rez an­nulent leurs ani­ma­tions pré­vues fin mai en rai­son des évé­ne­ments. La fête d’été de Saint-Ro­main-le-Puy est re­por­tée et la quin­zaine com­mer­ciale de Feurs sup­pri­mée. ■

CHÔ­MAGE CRI­TIQUE.

Le chô­mage en­dé­mique dans la Loire pousse les ou­vriers à ral­lier les étu­diants. M. Vial, de la CGT, as­sure alors qu’il « y a presque au­tant de chô­meurs ins­crits à l’As­se­dic dans le dé­par­te­ment (2.444) que dans le Rhône, pour un ef­fec­tif moi­tié moins éle­vé. » La si­tua­tion est par­ti­cu­liè­re­ment vive à Ro­zier-en-Don­zy : « 800 mé­tiers à tis­ser, 600 en chô­mage. » ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.