L’ou­ver­ture d’un bar en pro­jet

La bras­se­rie ar­ti­sa­nale a fê­té son pre­mier an­ni­ver­saire

Le Pays Roannais (Montbrison) - - Montbrison Vivre Sa Ville -

Un an presque jour pour jour après son ou­ver­ture, la bras­se­rie mont­bri­son­naise des Notes en bulles, ins­tal­lée zone de Vaure, a fê­té en mu­sique son pre­mier an­ni­ver­saire, sa­me­di 12 mai.

Da­vid Gay­Ar­naud et Ju­lien Poyade ont cé­lé­bré, sa­me­di 12 mai, le pre­mier an­ni­ver­saire de l’ou­ver­ture de leur bras­se­rie ar­ti­sa­nale Les Notes en Bulles avec un grand concert fes­tif. L’oc­ca­sion de faire le point avec les deux jeunes en­tre­pre­neurs mont­bri­son­nais que rien ne pré­des­ti­nait à de­ve­nir bras­seurs.

Ju­lien Poyade, après ses études au ly­cée hô­te­lier de Cha­ma­lières, a tra­vaillé dix ans dans les cui­sines de res­tau­rants et de trai­teurs. Da­vid Gay­Ar­naud, lui, af­fiche dix ans d’ex­pé­rience dans la main­te­nance nu­cléaire. Proches du monde as­so­cia­tif et consta­tant le suc­cès gran­dis­sant des bières ar­ti­sa­nales, ils s’étaient lan­cés dans l’aven­ture de la bière ar­ti­ sa­nale en 2017.

Blanches, blondes, brunes, am­brées, im­pe­rial, stout, bières de sai­son… Les bières des Notes en Bulles ont la par­ti­cu­la­ri­té d’être bien hou­blon­nées pour ap­por­ter des goûts nou­veaux et sur­prendre les ama­teurs. Dif­fé­rentes gammes existent à com­men­cer par celle de la Mont­brizz mais éga­le­ment la Ra­vach’Ale, la La­prade en Bulles ou en­core la Diur­nam­bulles.

Les deux bras­seurs sé­lec­tionnent leurs pro­duits et brassent eux­mêmes leurs bières qu’ils laissent en­suite re­po­ser dans leur chambre de ma­tu­ra­tion avant de les vendre dans leur pe­tite bou­tique à l’es­prit « re­cup’ » et dans plu­sieurs autres points de vente.

Après un an d’ex­ploi­ta­tion, Ju­lien Poyade et Da­vid Gay­Ar­naud dressent un bi­lan po­si­tif avec un peu moins de 200 hec­to­litres ven­dus ain­si que la com­mer­cia­li­sa­tion de leurs pro­duits dans des bars et des épi­ce­ries à Mont­bri­son, Roanne, Lyon, Cler­mont­Fer­rand et dans la plaine du Fo­rez (la liste des points de vente est à re­trou­ver sur le site In­ter­net). Pré­sents tous les sa­me­dis ma­tin au mar­ché de la sous­pré­fec­ture, ils tra­vaillent éga­le­ment avec des as­so­cia­tions en leur pro­po­sant leurs ser­vices pour des soi­rées pri­vées, les deux bras­seurs étant aus­si pas­sion­nés de mu­sique.

La bras­se­rie des Notes en bulles est éga­le­ment par­te­naire du fes­ti­val des Monts de la balle à Verrières­en­Fo­rez, ces 19 et 20 mai (lire page 34 );et elle par­ti­ci­pe­ra au fes­ti­val « Faut que ça brasse » à Saint­Étienne et à la fête de la bière ar­ti­sa­nale « Open­brass » d’Al­bert­ville, les 26 et 27 mai.

Les deux en­tre­pre­neurs re­con­naissent tou­te­fois qu’il est dif­fi­cile de se faire une place dans le pay­sage rhône­al­pin de la bière ar­ti­sa­nale : « Il faut sans cesse dé­mar­cher de nou­veaux clients et se faire con­naître dans ce sec­teur en pleine crois­sance ».

À la re­cherche d’un lieu en centre-ville

Ju­lien Poyade et Da­vid Gay­Ar­naud sou­haitent dé­sor­mais mettre en oeuvre un autre pro­jet qui leur tient à coeur : ou­vrir un bar où ils pour­ront vendre di­rec­te­ment leur pro­duc­tion ; ils sont ac­tuel­le­ment à la re­cherche d’un lieu en centre­ville. ■

➨ Contact. Ren­sei­gne­ments au 04.77.58.05.01 et sur www.bras­se­rie­des­no­te­sen­bulles.fr

Près de

200 hec­to­litres de bières ven­dus en un an

BOU­TIQUE. Ju­lien Poyade et Da­vid Gay-Ar­naud ac­cueillent les clients dans la bou­tique de la bras­se­rie si­tuée zone de Vaure.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.