Fre­se­nius im­plante une uni­té lo­gis­tique

Le lea­der mon­dial de l’hé­mo­dia­lyse va faire construire une uni­té de sto­ckage de 18.000 m2 à Sarcey

Le Pays Roannais (Tarare) - - La Une - Lu­do­vic Daim

Le groupe al­le­mand ac­com­pagne le dé­ve­lop­pe­ment de la Smad, son uni­té de Sa­vi­gny, qui per­met de dia­ly­ser 500.000 pa­tients chaque an­née à tra­vers le monde.

Le groupe al­le­mand Fre­se­nius, lea­der mon­dial du traitement des in­suf­fi­sances ré­nales par hé­mo­dia­lyse, qui a in­ves­ti quelque 130 M€ dans la Société ma­té­riels an­nexes de dia­lyse (Smad), son uni­té de Sa­vi­gny (669 sa­la­riés, 171 M€ de chiffre d’af­faires) entre 2012 et 2017, 80 M€ rien qu’en 2018, va mettre 12,1 M€ sup­plé­men­taires dans une nouvelle uni­té lo­gis­tique en­tiè­re­ment au­to­ma­ti­sée à Sarcey. Les tra­vaux doivent dé­ bu­ter en mai 2019 pour une mise en ser­vice en octobre 2020. Le bâ­ti­ment, réa­li­sé par la société Ar­gan et loué à la Smad, pren­dra place sur un ter­rain de près de 6 hec­tares, le long de la RD 67, entre Ju­net Bois et le bourg de Sarcey, sur l’an­cienne pla­te­forme qu’uti­li­sait Vin­ci pour construire l’A89 en contre­bas de l’au­to­route. D’une hau­teur de 25 m, d’une sur­face de 18.000 m2 pou­vant être éten­due à 22.000 m2, il pour­ra sto­cker jus­ qu’à 59.000 pa­lettes. « Sur les trois der­nières an­nées, nous avons le rythme de dé­ve­lop­pe­ment d’une start­up, ex­plique Thier­ry Gi­rard, pré­sident et di­rec­teur de la Smad. Il nous fal­lait ra­tio­na­li­ser notre lo­gis­tique ac­tuel­le­ment dis­per­sée entre Villefranche, Sa­vi­gny, Da­gneux dans l’Ain et Bies­be­shiem en Al­le­magne. La Smad main­tient en vie 500.000 per­sonnes dans le monde. Nous ex­por­tons 98 % de ce qui est pro­duit à Sa­vi­gny. Nous bé­né­fi­cions à plein de la mon­dia­li­sa­tion sou­vent cri­ti­quée. S’il n’y avait pas la mon­dia­li­sa­tion, il n’y au­rait pas de Smad. » 40 à 45 ca­mions par jour par­cour­ront donc les 11 km sé­pa­rant l’usine de Sa­vi­gny et le site de Sarcey où se­ront en­tre­po­sés ma­tières pre­mières, com­po­sants et pro­duits fi­nis. « Par rap­port à au­jourd’hui, le tra­fic se­ra di­lué dans la tra­ver­sée de l’Arbresle (lire aus­si page 23) puisque les ca­mions cir­cu­le­ront 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, pré­cise Flo­rence Bo­vet, en charge du Pro­jet Sarcey à la Smad. Ils ne tra­ver­se­ront pas non plus le bourg de Sarcey puis­qu’ils em­prun­te­ront l’A89 jus­qu’à Pont­char­ra. » La créa­tion de cette uni­té de sto­ckage ul­tra­mo­derne s’ac­com­pa­gne­ra d’une cam­pagne de re­cru­te­ment por­tant sur 22 postes (ca­ristes, co­or­di­na­teurs de quai, tech­ni­ciens de main­te­nance, em­ployés ad­mi­nis­tra­tifs, lo­gis­tiques, res­pon­sable d’uni­té,...). « Con­trai­re­ment à ce que l’on croit aus­si sou­vent, la ro­bo­ti­sa­tion crée des em­plois », pose le pré­sident de la Smad.

150 postes à pour­voir dans les cinq ans

Au to­tal, la Smad va em­bau­cher 150 per­sonnes dans les cinq ans, de l’ou­vrier qua­li­fié à l’in­gé­nieur. « Nous avons énor­mé­ment de dif­fi­cul­tés à re­cru­ter, confie M. Gi­rard. Nous avons ou­vert des chan­tiers de ré­flexion pour trou­ver ces per­sonnes hors des cir­cuits tra­di­tion­nels. » ■

« Nous bé­né­fi­cions à plein de la mon­dia­li­sa­tion »

« Nous ex­por­tons 98 % de ce qui est pro­duit à Sa­vi­gny. » THIER­RY GI­RARD Pré­sident Smad

ES­QUISSE FMC SMAD

STOCK. D’une hau­teur de 25 mètres, d’une sur­face de 18.000 m2 pou­vant être éten­due à 22.000 m2, le fu­tur en­tre­pôt de la Smad, ins­tal­lé en contre­bas de l’A89, pour­ra sto­cker jus­qu’à 59.000 pa­lettes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.