Une stra­té­gie pour ve­nir en aide aux pe­tits com­merces

La com­mu­nau­té de com­munes a dé­voi­lé les ré­sul­tats de la 10e en­quête consom­ma­teurs

Le Pays Roannais (Tarare) - - La Une - Sté­phane Voyant ste­[email protected]­tre­france.com

Si le pays de l’Arbresle reste at­trac­tif sur le plan com­mer­cial, les pe­tits com­merces doivent faire face à la mon­tée des achats sur in­ter­net. Ils pour­raient donc s’en­ga­ger sur ce ter­rain…

Les ré­sul­tats de la dixième en­quête consom­ma­teurs* me­née par la CCI Lyon Mé­tro­pole, dont la Com­mu­nau­té de com­munes avait spé­ci­fi­que­ment com­man­dé une en­quête sur son ter­ri­toire pour ana­ly­ser l’état du com­merce, dressent un ta­bleau pas si noir.

En ef­fet, cette en­quête montre que le chiffre d’af­faires de l’ac­ti­vi­té com­mer­ciale, de 127 M€ (ali­men­taire, non­ali­men­taire, ser­vices) est en aug­men­ta­tion de 15 % par rap­port à 2012 no­tam­ment grâce au pôle des Mar­ti­nets qui pèse les 2/3 du CA to­tal du pays de l’Arbresle. Tout comme elle pré­cise qu’il existe une aug­men­ta­tion du po­ten­tiel de consom­ma­tion de 16 % en ali­men­taire et 3 % en non ali­men­taire por­tée par la hausse de la po­pu­la­tion sur le ter­ri­toire. Si bien que la dé­pense an­nuelle par mé­nage est de 14.762 € contre 12.500 € pour la mé­tro­pole. Des mé­nages qui dé­pensent, pour l’ali­men­taire, 59 % de leur po­ten­tiel dans le pays de l’Arbresle.

Bref, le temps pour­rait être au beau fixe pour les com­merces si ce n’est que le sec­teur du non ali­men­taire doit faire face à une concur­rence ac­crue, même si le chiffre d’af­faires a tout de même pro­gres­sé de 17 % en cinq ans.

Cette étude montre que pour ce sec­teur du non ali­men­taire, l’éva­sion s’élève à 79 % et se fait prin­ci­pa­le­ment vers les pôles de l’en­trée de l’ag­glo­mé­ra­tion lyon­naise (Ecul­ly, Dar­dilly, Li­mo­nest…). Et si le com­merce en bou­tique ré­siste, la vente sur In­ter­net a sen­si­ble­ment aug­men­té ces cinq der­nières an­nées pour at­teindre 11 % d’em­prise (contre 5 % en 2012).

Ce­la s’ex­plique par des modes de vie qui évo­luent : gain de temps re­cher­ché, uti­li­sa­tion du di­gi­tal et des ré­seaux so­ciaux, smart­phone… « Nous al­lons donc nous ser­vir de cette en­quête pour me­ner une ré­flexion sur le dé­ve­lop­pe­ment des com­merces », confie An­tho­ny Mar­ti­nez, ma­na­ger du ter­ri­toire en charge du com­merce, pour qui le com­merce non ali­men­taire est en souf­france.

« Nous sommes sur un ter­ri­toire où le consom­ma­teur a le ré­flexe de re­cher­cher l’in­for­ma­tion en ligne, ce­la de­vient donc vite com­pli­quer pour les pe­tits com­merces ». Sa stra­té­gie pour contrer ce phé­no­mène ? « Es­sayer de les sen­si­bi­li­ser à être vi­sible sur In­ter­net en op­ti­mi­sant leur ré­fé­ren­ce­ment », prône­t­il as­su­rant, chiffres à l’ap­pui, que ce­la peut avoir un im­pact di­rect sur le com­merce.

Pro­mou­voir les com­merces sur In­ter­net

« Les com­mer­çants ob­servent bien ce phé­no­mène In­ter­net, mais ils se sentent dé­mu­nis, ne savent pas comment s’y prendre, d’au­tant qu’ils n’ont pas la ca­pa­ci­té d’in­ves­tis­se­ment pour le faire ». L’idée est ain­si de pro­po­ser une vraie stra­té­gie, avec l’aide de la com­mu­nau­té de com­munes et de l’as­so­cia­tion des com­mer­çants. Une ré­flexion est no­tam­ment me­née sur la créa­tion d’un por­tail web, en plus de l’ap­pli­ca­tion, pour faire la pro­mo­tion de tous les com­merces du ter­ri­toire et faire par­ler du com­merce lo­cal. « Les in­di­ca­teurs nous prouvent la né­ces­si­té de le faire », es­time­til.

Le ma­na­ger ne compte pas s’ar­rê­ter là puisque dès 2019, il compte bien s’at­ta­quer à l’im­mo­bi­lier com­mer­cial. Se­lon lui en ef­fet, la ma­jo­ri­té des bou­tiques au­jourd’hui pos­sèdent des lo­caux d’en­vi­ron 50 m². Dif­fi­cile dans ces condi­tions d’at­ti­rer de grandes en­seignes. « On pour­rait voir si des jonc­tions sont pos­sibles entre ces bou­tiques et pro­po­ser ain­si une vé­ri­table conti­nui­té de com­merces ». ■

(*) En­quête réa­li­sée entre sep­tembre 2016 et jan­vier 2017 par té­lé­phone et web. 6.419 mé­nages ont été in­ter­ro­gés. Cette en­quête a lieu tous les cinq ans.

La vente sur In­ter­net ne cesse d’aug­men­ter de­puis cinq ans

ANA­LYSE. Le 28 oc­tobre der­nier, le vice-pré­sident de la com­mu­nau­té de com­munes char­gé du dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique, Noël An­cian, a com­men­té les chiffres de la 10e en­quête consom­ma­teurs réa­li­sée par la CCI.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.