Les ha­bi­tants ne baissent pas la garde

Quar­tier Saint-Jacques : nou­velle réunion en pré­fec­ture

Le Petit Journal - Catalan - - LA UNE -

Alors que les tra­vaux de dé­mo­li­tion se sont ar­rê­tés de­puis le 27 juillet de fa­çon à ré­flé­chir à une so­lu­tion qui sa­tis­fasse à la fois la mai­rie et les ri­ve­rains de l’îlot Puig, le dé­bat conti­nue.

Alors que les tra­vaux de dé­mo­li­tion se sont ar­rê­tés de­puis le 27 juillet de fa­çon à ré­flé­chir à une so­lu­tion qui sa­tis­fasse à la fois la mai­rie et les ri­ve­rains de l’îlot Puig, le dé­bat conti­nue. Com­ment conci­lier la conser­va­tion d’un pa­tri­moine ar­chi­tec­tu­ral de va­leur, même dé­gra­dé, tout en li­mi­tant le coût ? Qua­dra­ture du cercle. En tout cas, les ha­bi­tants de Saint-Jacques ne baissent pas la garde. Et, en­tou­rés des dé­fen­seurs du pa­tri­moine comme Jean-Ber­nard Ma­thon de l’ASPAHR, JeanPierre Bon­nel, ani­ma­teur du blog cultu­rel le blo­ga­bon­nel, d’Eric Bar­bo­teu, d’ar­chi­tectes, de tra­vailleuses so­ciales, ils se sont re­trou­vés en fin de se­maine à la pré­fec­ture pour une réunion en pré­sence du maire de Per­pi­gnan, fa­vo­rable aux dé­mo­li­tions. Dans ce dos­sier, pa­tri­moine ar­chi­tec­tu­ral et ques­tion so­ciale se croisent. Ain­si, les Gi­tans, ins­tal­lés pour cer­tains de­puis plu­sieurs gé­né­ra­tions (voir pen­dant la Se­conde guerre mon­diale, l’obli­ga­tion pour eux de se sé­den­ta­ri­ser), ne sou­haitent pas que l’on dé­mo­lisse leur lieu de vie. La mai­rie sou­haite « ré­no­ver » un quar­tier dont cer­tains im­meubles se dé­gradent, mais en dé­mo­lis­sant des cons­truc­tions mé­dié­vales que les his­to­riens d’art, les ar­chi­tectes sou­haitent voir res­tau­rer. Cer­tains craignent aus­si que l’on cherche à évin­cer les Gi­tans d’un quar­tier cen­tral. Mal­gré la pau­vre­té, cer­tains ha­bi­tants sont pro­prié­taires de leur lo­ge­ment et ren­contrent des dif­fi­cul­tés car ils avaient aus­si avan­cé des fonds afin d’ob­te­nir une sub­ven­tion pour ces rénovations. C’est le cas de Bri­gitte Bou­ziers, pro­prié­taire d’une bou­che­rie mé­dié­vale, rare ves­tige que l’on trouve dans plus d’une pu­bli­ca­tion sur les ri­chesses ar­chi­tec­tu­rales de Per­pi­gnan. Quant à Ka­mel, cette vie en état d’alerte l’épuise. Il a vi­si­ble­ment mai­gri, s’in­quiè- tent ceux qui le connaissent. Une si­tua­tion et un en­che­vê­tre­ment de ques­tions qui in- citent la pré­fec­ture à fa­vo­ri­ser la concer­ta­tion.

En marche vers la pré­fec­ture : Paul, Ka­mel, Nick Gi­me­nez, Jean-Pierre Bon­nel

Eric Bar­bo­teu, Jean-Ber­nard Ma­thon (ASPAHR) et Li­no Gi­me­nez

Le fils de Bri­gitte Bou­ziers par­ti­ci­pe­ra à la réunion en pré­fec­ture pour évo­quer son quar­tier me­na­cé

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.