L’État n’in­dem­nise pas la des­truc­tion des nids

Le Petit Journal - Catalan - - Le Point Fort -

En avril der­nier, un dé­cret (2017-595 du Code de l’en­vi­ron­ne­ment) au su­jet de la lutte contre les es­pèces exo­tiques en­va­his­santes est en­tré en ap­pli­ca­tion. Ce texte, re­la­tif au contrôle et à la ges­tion de l’in­tro­duc­tion et de la pro­pa­ga­tion de cer­taines es­pèces ani­males et vé­gé­tales a été di­ver­se­ment in­ter­pré­té. Sur In­ter­net, a beau­coup cir­cu­lé l’idée que « les pré­fets ont main­te­nant l’obli­ga­tion de la prise en charge sous leur res­pon­sa­bi­li­té et à leurs frais, de la des­truc­tion des nids de fre­lons asia­tique Ves­pa Ve­lu­ti­na ».

Vrai ou faux ? Les ser­vices de la pré­fec­ture ex­pliquent que le fre­lon asia­tique est bien clas­sé par le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture comme dan­ger sa­ni­taire de deuxième ca­té­go­rie pour l’abeille do­mes­tique (ar­rê­té du 26 dé­cembre 2012). « En consé­quence, la mise en oeuvre d’une stra­té­gie na­tio­nale de pré­ven­tion, de sur­veillance et de lutte re­lève de la res­pon­sa­bi­li­té de la fi­lière api­cole, l’État pou­vant ap­por­ter un ap­pui en im­po­sant ré­gle­men­tai­re­ment

cer­taines ac­tions de lutte aux api­cul­teurs. »

Et sur le cas par cas ? Les risques pour les par­ti­cu­liers sont les mêmes entre fre­lons asia­tiques et eu­ro­péens et l’in­dem­ni­sa­tion de la des­truc­tion de ces der­niers n’a ja­mais été évo­quée. Le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture sub­ven­tionne la re­cherche de mé­thodes de lutte ef­fi­caces et sans im­pact sur l’en­vi­ron­ne­ment. Dans l’at­tente, au­cune me­sure obli­ga­toire de des­truc­tion, et par là d’in­dem­ni­sa­tion, n’est im­po­sée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.