Ex­po­si­tion de Cyn­thia Evers et de Phi­lippe Kes­se­ler

Le Petit Journal - Catalan - - Littoral -

Les deux ar­tistes qui étaient en ré­si­dence au Barcarès en fé­vrier re­viennent ex­po­ser le fruit de leur tra­vail ain­si que d’autres oeuvres. C’est avec plai­sir que la ville ac­cueille­ra de nou­veau ces deux ar­tistes qui ex­priment cha­cun à leur ma­nière une belle sen­si­bi­li­té au tra­vers de leur art. Ils se­ront pré­sents du 19 oc­tobre au 16 no­vembre à la Mai­son des Arts. Cyn­thia se rend de plus en plus compte que c’est sa pein­ture qui lui dit ce qu’elle a en­vie d’ex­pri­mer. C’est elle qui est son maître, elle n’est que l’ou­til, les mains. Ces mains qui sont om­ni­pré­sentes dans son tra­vail. Elles sont les por­traits de nos vies, de nos che­mins ; leur at­ti­tude dit, tra­hit, le pro­fond de l’être au­quel elles ap­par­tiennent. Elles donnent et elles prennent. Elles sont liens aus­si entre les êtres. Elles la sou­tiennent, sont com­plices dans sa re­cherche de l’état d’âme. Sous le titre « En­duits et pig­ments » se pré­sentent les oeuvres peintes de Phi­lippe. Plu­tôt gra­vées, grat­tées, creu­sées dans l’écorce de l’en­duit, comme au­tant de ci­ca­trices sombres, brû­lées qui té­moignent d’un âpre com­bat avec la ma­tière. Uni­vers très in­té­rieur où veillent les cre­vasses, les stries, les éclairs de suie qui rap­pellent le feu de la sur­face. Peintre ou sculp­teur, ou les deux dès qu’il y a re­cherche de signes ou de sym­boles, ou même de fi­gures ani­males ou hu­maines, de ba­teaux ivres ou d’in­sectes scru­ta­teurs. C’est l’oeuvre ici du la­beur, de l’en­tê­te­ment. Le ver­nis­sage de cette ex­po­si­tion se dé­rou­le­ra le ven­dre­di 19 oc­tobre à 18h30.

Cyn­thia Evers et Phi­lippe Kes­se­ler de nou­veau réunis pour cette nou­velle ex­po­si­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.