Les membres d’une fa­mille condam­nés à de la pri­son avec sur­sis pour vio­lence

Le Petit Journal - du Tarn-et-Garonne - - FAITS&GESTES - AD82

L’his­toire de cette fa­mille a dé­jà été ju­gée en dé­cembre der­nier. Pour­sui­vis pour vio­lence en réunion, dé­té­rio­ra­tion de biens et re­fus de se prê­ter aux prises d’em­preintes di­gi­tales, les pa­rents et leurs deux fils avaient pré­fé­ré se dé­fendre sans l’as­sis­tance d’un avo­cat.

En juillet 2018, la fa­mille avait vio­len­té la pro­prié­taire de leur lo­ge­ment et dé­té­rio­ré son vé­hi­cule. Pen­dant l’au­dience, la mère avait ex­pli­qué que les ac­cu­sa­tions dont elle et sa fa­mille sont vic­times étaient to­ta­le­ment fausses et ac­cu­sait sa pro­prié­taire de dif­fa­ma­tion.

Lorsque M. le pré­sident, Do­mi­nique Len­fan­tin, lui avait de­man­dé pour­quoi elle avait re­fu­sé de se sou­mettre à la prise d’em­preintes, elle avait ré­pon­du : “je n’ai rien fait alors je ne vois pas pour­quoi je de­vrais don­ner mes em­preintes di­gi­tales”. “C’est un dé­lit de re­fu­ser de s’y sou­mettre, vous sa­vez ?” l’in­ter­ro­geait M. le juge. “Oui mais je n’ai rien fait” ré­pé­tait-t-elle in­las­sa­ble­ment.

In­ter­ro­gés à leur tour, le père de fa­mille et ses deux fils avaient te­nu le même dis­cours et s’éver­tuaient à cla­mer leur in­no­cence et à ac­cu­ser leur pro­prié­taire de dif­fa­ma­tion.

Pla­cé en dé­li­bé­ré, le ver­dict a été an­non­cé ce vend­redi ma­tin. La fa­mille se­ra re­laxée pour les ac­cu­sa­tions de dé­gra­da­tions de biens. En re­vanche, chaque membre de la fa­mille se­ra condam­né à un mois de pri­son avec sur­sis.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.