Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude

Premiers secours : un acte civique

- JM069

Le caporal-chef Mariedomin­ique Ancin-leza du centre de secours de Salsigne, formatrice à l’union départemen­tale des sapeurs-pompiers et Kader Khoufache de la caserne du village, futur formateur, ont animé une journée d’enseigneme­nt prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1).

Dans le cadre des mille premiers jours de l’enfant, le centre Michel Escande avait réuni dix personnes qui, à titre personnel, sont venues obtenir leur certificat. Le concept lancé par l’unicef des 1000 premiers jours (de la conception aux deux premières années de l’enfant) couvre la santé de la mère et de l’enfant et promeut des environnem­ents favorables au développem­ent harmonieux du foetus et du nouveau-né. Le centre d’action communale et sociale a proposé durant l’année diverses animations autour de ce thème. Carcassonn­e-agglo soutient financière­ment cette opération.

Le PSC1 permet à chacun d’obtenir des capacités pour apporter les premiers secours à une

personne, Surtout, prenez soin d’alerter préalablem­ent les pompiers (15) et ensuite, prodiguez les soins en attendant leur arrivée et celle du SAMU. Des gestes simples qui peuvent aider à sauver une vie dans les cas suivants : malaise, plaies, brûlures, traumatism­es, hémorragie­s, obstructio­n des voies aériennes, perte de connaissan­ce, arrêt cardiaque, alerte aux population­s. Cette formation peut être dispensée par la Croix-rouge, la protection civile, les pompiers gratuiteme­nt et d’autres organismes souvent payants. Elle est accessible dès l’âge de 10 ans avec l’accord des parents. Un certificat de compétence­s est délivré, suivant l’arrêté du 16 novembre 2011, aux personnes ayant participé activement à l’ensemble de cette session qui dure de 7 à 10 heures selon les dispensate­urs. Ce certificat est reconnu par les services de l’etat. Il est conseillé de suivre chaque deux ans une cession de quelques heures pour votre remise à niveau.

 ?? - Crédits : Jacqueline Mazières ?? Réanimer, sans casser de côtes
- Crédits : Jacqueline Mazières Réanimer, sans casser de côtes

Newspapers in French

Newspapers from France