Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude

Les Français ont ajusté leurs achats face à l'inflation

-

L'inflation en baisse à 3,4% sur un an en novembre impacte les dépenses des Français. Malgré une augmentati­on moyenne de plus de 20% sur un an des prix de denrées alimentair­es de base, tels que le lait, le fromage, les oeufs, et les pâtes, les ménages réduisent le volume des produits achetés, enregistra­nt une baisse de 8,5% sur les sept premiers mois de 2023 par rapport à 2022. Les secteurs du bricolage, de l'habillemen­t, et des jouets subissent les conséquenc­es de l'inflades tion, avec baisses de ventes en valeur et en volume. Cependant, le secteur alimentair­e maintient sa stabilité, enregistra­nt une hausse du chiffre d'affaires des industries agroalimen­taires de 11,6% au premier semestre.

Après les « deux années exceptionn­elles » qui ont suivi la crise sanitaire, l'équipement de la maison (produits électromén­agers, meubles, literie) accuse le coup. On assiste depuis mi-2022, Sur les neuf premiers mois de 2023, les ventes en valeur de ces produits ont baissé de 1,2 % par rapport à 2022.

Le secteur de l'habillemen­t a connu une rentrée 2023 difficile, selon l'observatoi­re de la Fédération nationale de l'habillemen­t (FNH). « 74 % des commerces indépendan­ts ont vu leurs ventes baisser en septembre 2023, avec pour 42 % d'entre eux un recul enregistré supérieur à 20 % du chiffre d'affaires » sur un an.

Le secteur des jouets, «

comme nombre de marchés non-alimentair­es », subit les conséquenc­es de l'inflation et enregistre,

sur les neuf premiers mois de l'année, une baisse de 4,5 % en valeur.

 ?? ?? Moins de bricolage, de vêtements, et de jouets, mais un budget alimentati­on préservé : les Français s'adaptent à l'inflation.
Moins de bricolage, de vêtements, et de jouets, mais un budget alimentati­on préservé : les Français s'adaptent à l'inflation.

Newspapers in French

Newspapers from France