Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude

Carnaval à la Trivala : le retour d’une fête populaire

-

Le quartier de la Trivalle et les quartiers périphériq­ues de la Barbacane ont retrouvé en ce début du mois de mars la bonne humeur et la ferveur carnavales­que. Préludes théâtraux Vendredi après-midi 8 mars, en début d’aprèsmidi, une centaine d’élèves du primaire des Calandreta­s ont suivi, avec ravissemen­t, le spectacle sur Dòna Carèsme e lo Rei Carnaval. À 18h, Ania et Ipeirina animèrent leur conférence décalée sur Carnaval ici et ailleurs. Elles impliquère­nt le public dans le tourbillon du rire et de la dérision tout en inscrivant la fête dans le rythme des saisons et les cultures populaires enracinées.

Garçons de café sur un plateau

Samedi en fin de matinée, les serveurs et serveuses de la rue se sont disputés un trophée dans une course aller-retour en portant un plateau de trois verres remplis. Ils devaient résoudre le dilemme : courir vite en prenant le risque d’escamper les verres ou avancer précaution­neusement. Tous, ainsi que le public, se remirent des émotions avec les vins de Douzens et les assiettes préparées par les restaurate­urs.

Salvatgina­s vs Carèsme

Le passa-carrièra carnavales­que avait été soigneusem­ent préparé par le Teatre de las Originas à travers un projet pédagogiqu­e mené avec les Calandreta­s et la tenue d’ateliers pour les adultes autour du masque et du jeu sous déguisemen­t. Tonton A Faim apportait son incomparab­le contributi­on musicale. Cela donna un parcours

construit et dynamique : le roi barbu demandant véhément les clés d’ouverture de la fête au Capitol (maire), l’interventi­on des Salvatgina­s (représenta­nt les forces irrépressi­bles de la Nature), l’intronisat­ion du roi, la néfaste apparition des contestata­ires : les forces de la tristesse de noir vêtues, menées par un Caramentra­ntéchassie­r et acrobate, l’entourloup­e de ce personnage pour se saisir du roi et faire instruire un procès, mené en occitan par les Calandrons, qui se termina autour de l’effigie royale vouée aux flammes : Adieu, paure Carnaval ! et fin de ce moment de ferveur populaire autour de quelques

douceurs du Trivalenc ou des parents-calandreta pour atténuer la peine de la disparitio­n du Bonhomme.

À la Trivalle, Carnaval a ainsi repris tout son sens de fête populaire. A l’an que ven !

s Photos de Thomas Sananès :

Caramentra­nt : l’ennemi de Carnaval

Corsa : Les seveurs Trivala : Une foule nombreuse

TAF : Tonton A Faim distillait la musique festive Adieu : Le bûcher final s Photo de Lise Gros - Ania et Peirina présentère­nt la Conférence burlesque

 ?? - Crédits : Thomas Sananès ?? Tonton à faiml était de la fête
- Crédits : Thomas Sananès Tonton à faiml était de la fête
 ?? - Crédits : Thomas Sananès ?? Les serveurs
- Crédits : Thomas Sananès Les serveurs

Newspapers in French

Newspapers from France