Vi­site du sous-pré­fet Fran­cis Bian­chi

Le Petit Journal - L'hebdo du Lot-et-Garonne - - LA UNE - JE

Dans le cadre de «sa tour­née» des vil­lages, le sous-sré­fet de Mar­mande/Né­rac, Fran­cis Bian­chi a ren­con­tré Jac­que­line Pré­vot et le conseil mu­ni­ci­pal, ven­dre­di 23 11 à la mai­rie avant d’al­ler vi­si­ter un agri­cul­teur, Thi­bault Stuyk, et l’éle­vage de poules pon­deuses. Le maire dé­crit sa com­mune de 1500 ha comme aty­pique puisque la mai­rie est hors du bourg dans l’an­cienne école et que l’ha­bi­tat est dis­per­sé. Elle sou­ligne que de­puis 2014, il y a eu l’ins­tal­la­tion de 12 jeunes agri­cul­teurs, qu’ils ont été sub­ven­tion­nés à hau­teur de 4000 € par la Cté de Cnes Lot et Tol­zac, que cette année 2018 il y a eu 3 ma­riages et 8 nais­sances.»C’est une com­mune jeune et dy­na­mique et les bru­gna­cais ne manquent pas de cou­rage». Jac­que­line Pré­vot s’in­quiète aus­si du de­ve­nir des pe­tites com­munes, la charge ad­mi­nis­tra­tive est de plus en plus forte et les dos­siers de plus en plus com­plexes. On de­mande tou­jours de payer plus et les sub­ven­tions baissent»... Le maire doit ré­gler les conflits de voi­si­nage, as­su­rer les per­ma­nences, se battre pour ob­te­nir les sub­ven­tions, faire face aux «exi­gences» de l’État, ac­ces­si­bi­li­té, sé­cu­ri­té etc... Pour Fran­cis Bian­chi, «le maire est un peu un cu­ré ré­pu­bli­cain» il pré­cise que dans la vie ce qui est im­por­tant c’est la tra­jec­toire, il faut avan­cer mor­ceau par mor­ceau, l’ac­ces­si­bi­li­té, il faut la faire sans brû­ler les étapes dans cette époque de contraintes bud­gé­taires». Jac­que­line Pré­vot pré­cise que la sé­cu­ri­té des 2 en­trées du bourg va être ma­té­ria­li­sée, ar­rêt du bus, li­mi­ta­tion à 30km/h, chi­canes. Fran­cis Bian­chi rap­pelle que la sé­cu­ri­té peut faire l’ob­jet de la DETR qui est faite pour faire tra­vailler l’économie, les ar­ti­sans lo­caux et qu’il est pos­sible de la de­man­der aus­si pour l’adres­sage. Jac­que­line Pré­vot parle en­suite de la dé­fense in­cen­die. Pierre Grost parle du pro­blème de l’ir­ri­ga­tion à ve­nir pour les agri­cul­teurs lo­caux.

Le sous pré­fet Fran­cis Bian­chi et la maire Jac­que­line Pré­vost

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.