Nous n’avons plus le choix

Le Petit Journal - L’hebdo local de l’Ariège - - DÉPARTEMENT - .

Sous ce titre, Flo­rence Cor­tès, porte pa­role D’EELV Les Verts com­mu­nique : «Les voir se réunir chez nous est in­ac­cep­table ! nous sommes pro­fon­dé­ment cho­qués par de tels pro­pos et par l’or­ga­ni­sa­tion de la ma­ni­fes­ta­tion du 5 mai der­nier, alors qu’il n’y avait à La Bas­tide de Sé­rou qu’un simple fo­rum or­ga­ni­sé par des as­so­cia­tions éco­lo­gistes qui dé­fendent pa­ci­fi­que­ment l’en­vi­ron­ne­ment. Comment en 2018, cer­tains peuvent-ils dé­ci­der de qui a le droit de se réunir ou pas et par la force cher­cher à im­po­ser un mode de pen­sée unique ? C’est grave. La di­ver­si­té, la mixi­té, la so­li­da­ri­té et la to­lé­rance font la ri­chesse de notre monde et on peut se de­man­der ce qu’ils au­raient pen­sé si d’autres étaient ve­nus en masse ten­ter d’em­pê­cher ou d’as­sour­dir une de leurs réunions. Où est le res­pect du droit de réunion, d’ex­pres­sion, voire de pen­sée ? Et quelle image dé­plo­rable pour le dé­ve­lop­pe­ment tou­ris­tique et éco­no­mique de notre dé­par­te­ment. Toutes ces po­lé­miques or­ga­ni­sées qui cachent le mal être pro­fond de beau­coup de nos ter­ri­toires doivent ces­ser. L’im­pé­ra­tif éco­lo­gique, pour l’ave­nir de la pla­nète et ce­lui de nos en­fants, ne doit pas être source de cli­vage, c’est au­jourd’hui une ques­tion d’in­té­rêt gé­né­ral qui nous concerne tous. Per­sonne ne doit don­ner de le­çon à per­sonne. Les éle­veurs dé­fen­dant des pra­tiques pour un ter­ri­toire ont be­soin d’eau, de sols et d’air de qua­li­té. Il est donc com­plè­te­ment ir­ra­tion­nel et ab­surde de les voir se dres­ser contre des as­so­cia­tions dont les com­bats sont jus­te­ment la pro­tec­tion de ces biens com­muns. En date du 17 avril, suite à l’oc­cu­pa­tion sym­bo­lique du châ­teau de Foix, Hen­ri Nay­rou, pré­sident du Conseil dé­par­te­men­tal com­mu­ni­quait : «..et je me ré­serve le droit de pour­suivre en jus­tice celles et ceux qui ne res­pectent rien, même pas leur pro­chain. La salle où se te­nait le fo­rum n’était pas une Zone à dé­fendre mais bien une Zone à res­pec­ter. Nous de­man­dons aux élus du dé­par­te­ment de condam­ner de tels agis­se­ments sur nos ter­ri­toires».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.