La fi­nance de­hors et l’hu­main d’abord

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aude - - DÉPARTEMENT - BA

‘Le Pré­sident des riches va­cille mais les plus riches res­tent ses pro­té­gés’, dixit Fa­bien Rous­sel se­cré­taire na­tio­nal du Par­ti com­mu­niste fran­çais (PCF).

La Fé­dé­ra­tion au­doise du PCF - 93 rue Ai­mé Ra­mond à Car­cas­sonne - pour­suit : ‘Avec l’an­nonce de l’an­nu­la­tion de la hausse de la CSG pour les re­trai­tés mo­destes, le pré­sident de la Ré­pu­blique a opé­ré un pre­mier re­cul. Ce­lui-ci est à mettre à l’ac­tif du grand mou­ve­ment po­pu­laire qui se­coue ac­tuel­le­ment le pays, avec les gilets jaunes, les nom­breuses mo­bi­li­sa­tions de tra­vailleurs, l’ac­tion des or­ga­ni­sa­tions syn­di­cales. Preuve est faite que la mo­bi­li­sa­tion ac­tuelle est dé­ci­sive. Elle doit se pour­suivre car le compte n’y est pas.

L’aug­men­ta­tion du SMIC se­ra pris en charge par l’état donc par les fran­çais. L’in­dexa­tion des re­traites sur l’in­fla­tion n’est pas ré­ta­blie. L’aug­men­ta­tion des sa­laires est loin d’être gé­né­rale, les fonc­tion­naires n’étant pas concer­nés alors que nombre d’entre eux per­çoivent entre 1 et 1,5 fois le SMIC.

Sur­tout, les hauts re­ve­nus et les re­ve­nus du ca­pi­tal res­tent exo­né­rés de toute par­ti­ci­pa­tion à l’ef­fort de so­li­da­ri­té. Quant à la lutte contre l’éva­sion fis­cale qui prive chaque an­née l’état de 80 mil­liards d’€ de re­cettes, les Fran­çais de­vront se conten­ter d’une vague dé­cla­ra­tion d’in­ten­tion.

En somme, rien qui ne re­met en cause un sys­tème éco­no­mique vieux de plu­sieurs dé­cen­nies. Le pré­sident des riches va­cille mais les plus riches res­tent ses pro­té­gés.

Quant à la re­ven­di­ca­tion d’un ré­fé­ren­dum d’ini­tia­tive ci­toyenne, le lo­ca­taire de l’ély­sée feint de l’igno­rer.’

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.