Va­leurs fra­ter­nelles et spi­ri­tuelles de nos ra­cines ter­riennes

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Aveyron - - DÉPARTEMENT - DE

Pour qui cherche à com­prendre les réa­li­tés des mi­grants du Rouergue aux 19ème et 20ème siècles, l’ou­vrage Les Avey­ron­nais, L’es­prit des conqué­rants de­meure es­sen­tiel.

Coé­crit avec Da­nielle Magne (édi­tions du Rouergue, 1993), Da­niel Crozes y évoque, au cha­pitre 10, les va­leurs in­ter­gé­né­ra­tion­nelles de nom­breux Avey­ron­nais si sou­vent ins­pi­rés par de pro­fondes croyances re­li­gieuses.

N’hé­si­tant pas à ti­trer « La­bou­reurs de Dieu… », l’écri­vain sou­ligne : « De 1830 à nos jours, le dio­cèse a en­voyé 2 600 hommes et femmes ac­com­plir leur de­voir dans cent pays du monde… »

Ces mis­sion­naires en ap­pellent d’autres puisque, de nos jours, le mou­ve­ment mi­gra­toire s’in­verse. Si les vo­ca­tions lo­cales se ra­ré­fient, prêtres et re­li­gieuses ve­nus des conti­nents les plus éloi­gnés abondent.

Pour le coup, ce ne sont pas les té­moi­gnages qui manquent ! Pour le père Jubilee (voir par ailleurs) comme pour tous, l’iden-

ti­té est in­dis­so­ciable des ra­cines.

Nous avons de­man­dé à ce prêtre du conti­nent in­dien, qui a rem­pla­cé à Bo­zouls le père Au­ré­lien de Bous­siers par­ti pour sa nou­velle pa­roisse, comment fal­lait-il pro­non­cer son nom : Ju­bi­li ou Jubilee ?

« En Inde du Sud, le nom de fa­mille n’existe pas, a

ré­pon­du l’in­té­res­sé. En réa­li­té, j’ai trois pré­noms : Fran­cis, Jubilee, Jo­seph. Dans mon pays na­tal, on me pré­nomme fa­mi­liè­re­ment Jubilee. Et si je porte le nom de Do­mi­nic, c’est parce qu’à l’ins­tar de tous les étran­gers ac­cueillis sur le ter­ri­toire fran­çais, je suis te­nu de por­ter un nom de fa­mille. Après concer­ta­tion avec une proche re­la­tion du dio­cèse de Rodez, j’ai donc choi­si le se­cond pré­nom de mon père Georges : Do­mi­nic… Of­fi­ciel­le­ment, je ré­ponds donc au nom de Jubilee Do­mi­nic. »

Une autre terre, une autre culture, une croyance et une foi qui per­durent, une pa­role tou­jours fra­ter­nelle : mer­ci, père Jubilee, de nous avoir ra­con­té l’histoire de vos propres ra­cines !

Le très sou­riant père Jubilee, prêtre ré­fé­rent des pa­roisses Notre-Dame-des-Causses et Notre-Dame-enBar­rez, est par­ti­cu­liè­re­ment char­gé de la pas­to­rale des jeunes pour le doyen­né qui l’oc­cupe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.