Le ci­me­tière em­bel­li pour la Tous­saint

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Hérault - - Etang De Thau -

À l’ap­proche de la Tous­saint et de la jour­née des Morts, le ci­me­tière de Pous­san a droit à toutes les at­ten­tions. S’il est bien en­tre­te­nu tout au long de l’an­née par des agents tech­niques mu­ni­ci­paux ces der­niers temps ils ont tout fait pour l’em­bel­lir, car il com­mence à re­ce­voir de­puis quelques jours, les fa­milles et les amis des dé­funts qui viennent net­toyer les tombes et les fleu­rir avec at­ten­tion, même si pour cer­tains, en temps nor­mal, les vi­sites à ceux qui ont quit­té notre monde sont ré­gu­lières, quel­que­fois jour­na­lières.

Car la Tous­saint est une fête ca­tho­lique ap­pe­lée éga­le­ment la ‘’fête des morts’’. Contrai­re­ment à ce que beau­coup de per­sonnes pensent, la cé­lé­bra­tion des morts a lieu le 2 no­vembre, le 1er no­vembre étant la fête de tous les saints. Cette cou­tume a vu le jour au XIème siècle. A l’époque, les fa­milles dé­po­saient des bou­gies sur les tombes des dé­funts et au fil du temps les fleurs les ont rem­pla­cées. Ac­tuel­le­ment, les fleurs les plus ache­tées sont les chry­san­thèmes. Sym­bo­li­sant l’im­mor­ta­li­té au Ja­pon, cette fleur est de­ve­nue la fleur de la Tous­saint grâce à sa flo­rai­son au­tom­nale et sa ré­sis­tance à la basse tem­pé­ra­ture. Les chry­san­thèmes que nous connais­sons ac­tuel­le­ment res­semblent peu à l’es­pèce d’ori­gine que l’on re­trouve à l’état sau­vage et qui res­semblent à des mar­gue­rites (Glé­bo­nis Co­ro­na­ria) qui sont de la même fa­mille. Le cy­cla­men, fleur dé­li­cate et ro­buste à la fois, s’est éga­le­ment fait une place de pre­mier choix dans le cercle très fer­mé des fleurs belles et ré­sis­tantes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.