Rouyres et Ge­nêts d’or, fi­ni le sta­tion­ne­ment anar­chique

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Hérault - - La Une -

Après la sen­si­bi­li­sa­tion des ri­ve­rains sur les sta­tion­ne­ments qui gênent la cir­cu­la­tion des vé­hi­cules et des pié­tons, en par­ti­cu­lier les mères de fa­mille qui vont ac­com­pa­gner ou cher­cher leurs en­fants à l’école, on était pas­sé à la concer­ta­tion avec deux réunions en mai­rie. La ma­jo­ri­té des ri­ve­rains dé­noncent ces in­ci­vi­li­tés ré­cur­rentes et ont éga­le­ment in­sis­té sur la vi­tesse ex­ces­sive qui re­pré­sente un dan­ger. Rien n’y a fait, et la mu­ni­ci­pa­li­té est pas­sée aux actes en ins­tal­lant des bornes et quatre cous­sins ber­li­nois pour ré­duire la vi­tesse des vé­hi­cules. La com­mune au­rait cer­tai­ne­ment pré­fé­ré fi­nan­cer d’autres réa­li­sa­tions, elle a fait son tra­vail. Les ri­ve­rains at­tendent dé­sor­mais des forces de l’ordre une ré­pres­sion ac­crue et sui­vie dans le temps. Ils ont été sa­tis­faits de voir le di­manche 11 no­vembre les gen­darmes in­ter­ve­nir pour dé­ga­ger la rue et in­for­mer les contre­ve­nants que les vé­hi­cules se­raient ver­ba­li­sés sans pré­avis. Les contrôles de­viennent de plus en plus rares, cela est bien dom­mage, ils per­met­taient de vé­ri­fier le contrôle tech­nique, si le conduc­teur pos­sède les pièces af­fé­rentes à la conduite du vé­hi­cule, évi­tant la conduite sans per­mis. Alors on parle de dé­ployer une po­lice in­ter­com­mu­nale, et peut-être même au ni­veau de l’Ag­glo ? En­suite, cha­cun se dé­char­ge­ra sur l’autre, sans ou­blier que tout ce­ci à un coût très éle­vé et que cer­taines mai­ries y com­pris la nôtre hé­sitent à fran­chir le pas et on le com­prend ai­sé­ment. Ce se­ra le re­tour du mille feuilles ad­mi­nis­tra­tif, souvent dé­non­cé, ra­re­ment at­ta­qué. Le soir même de l’ins­tal­la­tion, deux bornes ont été cou­chées et deux autres le len­de­main, c’est un com­por­te­ment la­men­table, une pro­vo­ca­tion à l’égard de l’au­to­ri­té. La rue est de­ve­nue plus propre de­puis que la ba­layeuse peut y ac­cé­der. Es­pé­rons qu’à l’avenir la sé­ré­ni­té re­vien­dra dans ce quar­tier.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.