Opé­ra­tion pour des per­sonnes seules pen­dant les fêtes de fin d’an­née

Le Petit Journal - L'hebdo local de l'Hérault - - La Une -

Il y a quelques jours a eu lieu une ren­contre bien sym­pa­thique à l’in­ten­tion de per­sonnes iso­lées et seules pour les fêtes de fin d’an­née. A l’ini­tia­tive de Mar­tine Blanch, et pour la qua­trième an­née, une jo­lie opé­ra­tion a dé­clen­ché un élan de gé­né­ro­si­té et de so­li­da­ri­té de la part des Bes­sa­nais sol­li­ci­tés. En ef­fet, des ventes de gâ­teaux sur les mar­chés ont per­mis à Mar­tine Blanch, Ma­rie Bous­quet et leur équipe de bé­né­voles de concoc­ter un dé­li­cieux re­pas de fête, avec le sou­tien de di­vers par­te­naires et de fi­dèles des dif­fé­rentes com­mu­nau­tés de la pa­roisse « Saint-An­dré - Che­min des Ro­mieux ».

Ce re­pas convi­vial, en­tiè­re­ment of­fert à une tren­taine de per­sonnes ori­gi­naires de Bes­san, Saint-Thi­bé­ry, Flo­ren­sac ou en­core Pi­net, s’est dé­rou­lé dans une am­biance cha­leu­reuse et con­vi­viale dans un lo­cal gra­cieu­se­ment prê­té par la mu­ni­ci­pa­li­té. A l’apé­ri­tif, les bé­né­voles ont te­nu à re­mer­cier tous les ai­dants ain­si que la ville re­pré­sen­tée par le maire, Sté­phane Pé­pin-Bo­net et sa pre­mière ad­jointe, Lau­rence Tho­mas.

Avec le sou­tien conjoint du centre com­mu­nal d’ac­tion so­ciale et de la pa­roisse, au­tour du Père Jean Bar­thès éga­le­ment pré­sent, une chaine de fra­ter­ni­té s’est créée. Et cette chaîne s’am­pli­fie chaque an­née afin que cette opé­ra­tion du coeur se re­nou­velle à la fois pour les fêtes, mais éga­le­ment en pé­riode d’été pour tis­ser en­core plus de liens entre per­sonnes seules. Les der­niers chiffres de l’In­see (Ins­ti­tut na­tio­nal de la sta­tis­tique et des études éco­no­miques) sur la dé­mo­gra­phie font du dé­par­te­ment de l’Hé­rault, le deuxième d’Oc­ci­ta­nie et le neu­vième au ni­veau na­tio­nal. Avec 1.132.481 ha­bi­tants, l’Hé­rault est l’un des dé­par­te­ments fran­çais où la po­pu­la­tion aug­mente le plus, avec + 1,4 % en cinq ans. Ces élé­ments, va­li­dés suite au re­cen­se­ment du 1er jan­vier 2016, dé­montrent que l’es­sen­tiel de cette dy­na­mique dé­mo­gra­phique est lié à l’ex­cé­dent mi­gra­toire qui s’ob­serve prin­ci­pa­le­ment à Mont­pel­lier, mais aus­si à Bé­ziers et Agde. Et Bes­san tire son épingle du jeu, cer­tai­ne­ment à la fa­veur de son po­si­tion­ne­ment géo­gra­phique ma­jeur.

La ville de Bes­san entre les an­nées 2011 et 2016 aug­mente de 7,3 %. Dans l’Ouest du dé­par­te­ment de l’Hé­rault, c’est mieux que Bé­ziers (7,1 %), Montb­lanc (6,6 %) ou Vias (3,3 %) par exemple. Mais moins bien qu’Agde (15,3 %), Né­zi­gnan l’Evêque (+12 %) ou en­core Saint-Thi­bé­ry (9,6 %). Ain­si, au 1er jan­vier 2016, la com­mune de Bes­san compte of­fi­ciel­le­ment 5.048 ha­bi­tants et se classe à la 46e place des com­munes de l’Hé­rault, le­quel en compte pas moins de 343 au to­tal. Au ni­veau de l’ar­ron­dis­se­ment de Bé­ziers, Bes­san ar­rive même à la 10e place, sou­le­vant quelques ré­ac­tions sur­pre­nantes.

Avec ses 5.048 ha­bi­tants, la ci­té bes­sa­naise ar­rive de­vant et jouit cer­tai­ne­ment, au­de­là de son po­si­tion­ne­ment géo­gra­phique stra­té­gique, d’une bonne qua­li­té de vie et d’un ni­veau par­ti­cu­liè­re­ment com­plet de ses équi­pe­ments pu­blics : al­lant de la crèche à la mai­son de re­traite, en pas­sant par la ca­serne des pom­piers ou le col­lège. La ville a même été clas­sée comme « pôle de cen­tra­li­té » au ni­veau du Scot du Bi­ter­rois (Sché­ma de co­hé­rence ter­ri­to­riale). Des atouts que la ville tend à conser­ver !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.