SAINT-LYS. Le can­ton Saint-lys Rug­by, cham­pion des Py­ré­nées

Le Petit Journal - L'hebdo local du Comminges - - LA UNE -

Sai­son très réus­sie pour les rug­by­men Saint-ly­siens. Après avoir as­su­ré la se­maine der­nière contre Mon­tre­don, la mon­tée en di­vi­sion hon­neur pour la sai­son pro­chaine, le titre de cham­pion en Pro­mo­tion Hon­neur vient s’ajou­ter...

Le pro­jet “Linky” s’est in­vi­té au conseil mu­ni­ci­pal du lun­di 23 avril où des ha­bi­tants en co­lère ont in­ter­pel­lé les élus pour connaître leur po­si­tion sur le su­jet. Mme le Maire a ex­pli­qué qu’après avoir consul­té les ser­vices de la sous-pré­fec­ture, prendre des ar­rê­tés ne ser­vait à rien et que les mu­ni­ci­pa­li­tés comme Pou­char­ra­met qui l’avaient fait, avaient dû an­nu­ler leurs dé­li­bé­ra­tions sur ordre du Pré­fet. A la de­mande d’or­ga­ni­ser une réunion contra­dic­toire entre ENE­DIS et ses dé­trac­teurs, Mme Cour­tois a fait part du re­fus de l’opé­ra­teur de par­ti­ci­per à ce genre de réunion mais que des points d’in­for­ma­tion per­met­tant de re­ce­voir in­di­vi­duel­le­ment des ad­mi­nis­trés al­laient être pro­po­sés en mai­rie ce qui n’eut pas l’air de sa­tis­faire le pu­blic pré­sent. Concer­nant les comp­teurs mu­ni­ci­paux, la ré­ponse fut claire :«le Linky se­ra ins­tal­lé !».

S’il est exact que le Pré­fet de­mande aux com­munes de sup­pri­mer leurs ar­rê­tés «An­ti Linky», rien n’oblige les élus à le faire et c’est alors le Tri­bu­nal Ad­mi­nis­tra­tif qui doit tran­cher sur un su­jet sans fon­de­ment ju­ri­dique et au vu de la fronde au ni­veau na­tio- nal le ré­sul­tat de­vient de plus en plus in­cer­tain . Cette pro­cé­dure per­met néan­moins aux élus d’af­fir­mer leur sou­tien à une po­pu­la­tion jus­te­ment in­quiète et qui en a as­sez d’être ton­due sur tous les fronts…nous rap­pe­lons que cer­tains

pays ont re­fu­sé ce dic­tat eu­ro­péen qui sur fond de par­ti­ci­pa­tion à la tran­si­tion éner­gé­tique est en train de cé­der aux lob­bies des «da­ta» (bases de don­nées gi­gan­tesques) qui veulent mar­chan­di­ser les pro­fils et ha­bi­tudes des consom­ma­teurs ce qui in­quiète la CNIL. L’ar­gu­ment consis­tant à dire :”si vous ne pre­nez pas le Linky, on vous fe­ra payer les re­le­vés” est as­sez plai­sant pour un pro­duit dont le dé­ploie­ment va avoi­si­ner les 7 à 8 mil­liards avec un coût d’ex­ploi- ta­tion en mul­ti-fluides avoi­si­nant les 16 €/mois. C’est bien nous qui al­lons payer !

La mai­son du peuple

Le compteur de la dis­corde

Ibox de CIAC l’ou­blié vo­lon­taire

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.