L’as­so­cia­tion st­go­sante2020 et les élus s’ac­tivent pour le Com­minges

Le Petit Journal - L'hebdo local du Comminges - - SAINT-GAUDINOIS -

Nous vous avions ré­cem­ment an­non­cé dans nos co­lonnes la créa­tion de l’as­so­cia­tion st­go­sante2020 qui re­groupent les pro­fes­sion­nels de San­té du bas­sin de vie de St Gau­dens.

Cette as­so­cia­tion a pour ob­jec­tif de lut­ter contre la dé­ser­ti­fi­ca­tion Mé­di­cale du ter­ri­toire.

Le su­jet est très sen­sible au­près de l’en­semble de la po­pu­la­tion qui ren­contre des dif­fi­cul­tés ma­jeures pour trou­ver des soi­gnants.

Les pro­fes­sion­nels de san­té l’ont bien com­pris si l’on en juge par leurs adhé­sions mas­sives à cette as­so­cia­tion : 83 adhé­sions à ce jour sur 107 pro­fes­sion­nels re­cen­sés.

Les élus lo­caux l’on éga­le­ment bien com­pris et le montrent par leur sou­tien ac­tif (ques­tion orale au Sé­nat à Ma­dame Agnès BU­ZYN Mi­nistre de la San­té, créa­tion d’une Mai­son des In­ternes en Mé­de­cine Gé­né­rale à St Gau­dens, in­ter­ven­tion di­recte au­près de l’agence Ré­gio­nale de San­té (ARS), nom­breuses réunions avec les dif­fé­rents ac­teurs).

L’ac­tion de st­go­sante2020 s’ar­ti­cule au­tour deux axes ma­jeurs :

La créa­tion d’une Mai­son de San­té Plu­ri-pro­fes­sion­nel Mul­ti-site sus­cep­tible de rendre l’exer­cice Mé­di­cal plus at­trac­tif pour les jeunes di­plô­més, no­tam­ment en Mé­de­cine Gé­né­rale. Mais cette at­trac­ti­vi­té passe aus­si par la clas­si­fi­ca­tion de notre bas­sin de vie en « zone sous do­tée » par l’agence Ré­gio­nale de San­té.

Force est de consta­ter que cette dy­na­mique por­tée par nos soi­gnants et les élus com­mence à faire bou­ger les lignes puis­qu’ils sont sor­tis plu­tôt ras­su­rés, sur ce der­nier point, d’une der­nière réunion avec les re­pré­sen­tants de L’ARS or­ga­ni­sée à la Mai­rie de St Gau­dens Mer­cre­di der­nier.

« L’am­biance était net­te­ment plus dé­ten­due que les pré­cé­dentes réunions, nous avons res­sen­ti une réelle écoute bien­veillante. Nous avons éta­bli en­semble la liste des Mé­de­cins Gé­né­ra­listes en exer­cice et ceux qui vont ar­rê­ter leur ac­ti­vi­té en 2019. L’in­dice APL (qui sert à la clas­si­fi­ca­tion des bas­sins de vie en ma­tière d’offres de soins - ndlr) nous a en­fin été com­mu­ni­qué. Nous se­rions clas­sés en zone in­ter­mé­diaire sus­cep­tible de pré­tendre à cer­taines aides à l’ins­tal­la­tion des jeunes pra­ti­ciens » no­tait tout sou­rire le Dr Ma­rie Agnès FAYE PI­CHON co-pré­si­dente de l’as­so­cia­tion. Ben­ja­min FAS éga­le­ment co-pré­sident ra­jou­tant aus­si­tôt « Mais nous de­vons res­ter vi­gi­lants, de nom­breux ter­ri­toires sont dans notre cas et L’ARS doit faire des choix sou­vent dif­fi­ciles. Il faut conti­nuer à nous ap­puyer sur nos élus car rien n’est joué et ce­la de­vrait se dé­ci­der dans les pro­chaines se­maines en Confé­rence Ré­gio­nale de la San­té et de l’au­to­no­mie».

On l’au­ra com­pris le fil des né­go­cia­tions est té­nu mais tous les Com­min­geois es­pèrent que ce­la abou­tisse et per­mette en­fin de sor­tir du cercle vi­cieux de la dé­ser­ti­fi­ca­tion mé­di­cale…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.