Les élus de l'op­po­si­tion n'ont pas sié­gé

"Couac" au Conseil mu­ni­ci­pal

Le Petit Journal - L'hebdo local du Gers - - LA UNE - AL

En ef­fet, par un cour­rier adres­sé à Mme le Maire, Grégory Bo­bat­to (liste « Construire avec vous l’ave­nir de Fleurance ») pré­cise les rai­sons pour les­quelles les élus de l'op­po­si­tion n'ont pas sié­gé à la séance du Conseil mu­ni­ci­pal de ce jeu­di. Et le lea­der de l'op­po­si­tion (Pré­sident en outre de la Fé­dé­ra­tion dé­par­te­men­tale « LR ») ex­plique : « Lors de la séance du Conseil Com­mu­nau­taire en date du 03 Avril 2018, il a été fait lec­ture d’une lettre adres­sée au Pré­sident de la CCLG, dans la­quelle vous « si­gni­fiez », je cite : «…la po­si­tion de la ville de Fleurance concer­nant les ques­tions N°8 (fixa­tion du nombre de Vice-pré­si­dents) et N°9 (Com­po­si­tion du Bu­reau com­mu­nau­taire), vous ex­pri­mant ain­si au nom de l’en­semble des élus fleu­ran­tins… Ce­la nous choque pro­fon­dé­ment, d’au­tant que notre po­si­tion n’était en rien celle que vous dé­fen­diez dans ce cour­rier. Ce­la m’a pous­sé à in­ter­ve­nir lors de cette séance afin d’ex­pli­quer aux membres du conseil com­mu­nau­taire la po­si­tion exacte des conseillers com­mu­nau­taires fleu­ran­tins de mon groupe. Je ne puis vous dire ma sur­prise lorsque le ré­sul­tat, sans ap­pel, du vote a été connu et qu’il fit ap­pa­raître que seule­ment 8 suf- frages se por­taient sur votre pro­po­si­tion, alors même que la com­mune de Fleurance compte 17 conseillers com­mu­nau­taires, dont 3 seule­ment dans mon groupe et 14 dans votre ma­jo­ri­té. Ce­la fait ap­pa­raître une in­ter­ven­tion de votre part sans concer­ta­tion des élus fleu­ran­tins dans leur en­semble, si ce n’est d’un grou­pus­cule de quelques per­sonnes re­pliées sur leurs in­té­rêts per­son­nels et par­ti­sans, qui au sein du conseil com­mu­nau­taire sont loin de faire loi, puisque le ré­sul­tat du vote est sans ap­pel : 51 voix contre et 8 voix pour votre pro­po­si­tion. Par le pas­sé, mal­gré les dif­fé­rents qui exis­taient entre moi­même et votre pré­dé­ces­seur, sou­vent la com­mune de Fleurance a par­lé d’une seule voix après concer­ta­tion et nous avons mon­tré que nous pou­vions tra­vailler en­semble pour l’in­té­rêt gé­né­ral. Je re­grette que ce faux- pas vienne contre­dire vos pro­messes d’ou­ver­ture et d’échange. Au vu du peu de consi­dé­ra­tion dont vous avez fait preuve en­vers les élus fleu­ran­tins… je me vois dans l’obli­ga­tion de vous si­gni­fier la po­si­tion de mon groupe qui a dé­ci­dé à l’una­ni­mi­té de re­fu­ser de sié­ger pour la séance du Conseil mu­ni­ci­pal du jeu­di 12 avril 2018 à 19H...».

L'op­po­si­tion s'op­pose à cer­taines mé­thodes...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.