Flash sur l’ac­tu

Le Petit Journal - L'hebdo local du Gers - - DÉPARTEMENT -

Où sont-ils ? Nos dé­pu­tés eu­ro­péens par­bleu ! Crise aviaire : in­vi­sibles ! Zones dé­fa­vo­ri­sées : in­vi­sibles ! Et dire qu’ils sont ve­nus ar­pen­ter le Gers, nous di­sant qu’ils nous ai­maient et qu’ils trou­vaient ce dé­par­te­ment ma­gni­fique : Que n’ont-ils donc de coeur pour les dé­fendre et les sou­te­nir ? Ex­clue… A part « au­to­ri­sa­tion » pour faire quelques photos du dé­but de réunion, la presse est dé­sor­mais priée de quit­ter la salle de réunion avec les agri­cul­teurs, no­tam­ment sur le su­jet des zones dé­fa­vo­ri­sées, dites simples. La ques­tion est de sa­voir si l’on y uti­lise les som­ni­fères… car le dos­sier s’éter­nise… Bon cer­tains par­ti­ci­pants sont ré­frac­taires et quittent la salle en fonc­tion de la tour­nure et d’autres « se ré­veillent » mais... après et en­core, les ef­fets du so­po­ri­fique se font en­core res­sen­tir… Dé­çus… Cer­tains le furent ! Compte te­nu de la (non-)dé­ci­sion (mais alors que tout est dé­jà dé­ci­dé, sauf que « la pi­lule » semble amère...) quant au pro­blème des zones dé­fa­vo­ri­sées simples, cer­tains au­raient bien vu quelques (au moins une) ban­de­role (s) pour ac­cueillir la « jet set verte» (ou comme vous vou­lez, le « go­tha ru­ral ») pour la jour­née ferme ou­verte »... Plus sub­til… En ef­fet, la méthode se­rait plus sub­tile à l’Hô­tel du Dé­par­te­ment, où là aus­si en fonc­tion de l’ordre du jour, on au­rait re­cours au même stra­ta­gème ; mais il est plus ci­blé : la dose se­rait in­sé­rée dans le café d’ac­cueil (un pu­blic uni­que­ment d’élus) et ren­for­cée en séance par une belle séance de so­phro­lo­gie… Ex­clue ou plus sub­til… Tout ce­la bien sûr n’est que sup­pu­ta­tion d’un es­prit mal tour­né… mais vu le trai­te­ment ré­ser­vé au mi­lieu ru­ral, la ques­tion reste po­sée… Le Fran­çais en dé­route… Et ici, l’on par­le­ra de la langue fran­çaise car, quel que soit le type de réunion, de rencontre, d’in­ter­ven­tion en tous genres, non seule­ment les sigles de­viennent en­va­his­sants mais qui plus est les an­gli­cismes. Certes, l’on veut bien être de son temps mais quid de la Loi Tou­bon ? Loi n° 94-665 du 4 août 1994 qui vise à as­su­rer la pri­mau­té de l’usage de termes fran­co­phones tra­di­tion­nels face, no­tam­ment aux an­gli­cismes ? Ques­tion pa­tri­moine et au­then­ti­ci­té, on fait mieux... Faut pas perdre ses nerfs… M. le Dé­pu­té ! De fait, dans son in­ter­ven­tion à l’As­sem­blée na­tio­nale ce mar­di et au su­jet des do­ta­tions aux col­lec­ti­vi­tés : quel ton, quelle agres­si­vi­té ! Alors qu’ici, dans le Gers, il a l’air si… se­rein... Tous.tes aux champs ! C’était la jour­née «Fermes ou­vertes » et la pré­fec­to­rale est ve­nue dans les champs voir… mais voir quoi? Ce qu’elle al­lait contri­buer à dé­truire ?A rui­ner ? Lui a-t-on mon­tré ce qu’était une corde ? Vous avez de celle qui par­fois, et bien mal­heu­reu­se­ment, servent à cer­tains pour s’y ba­lan­cer au bout et non pas pour jouer…

AL

Une ex­pé­di­tion dans les champs, c’est aus­si des ta­lons un tan­ti­net boueux...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.