Edwy Ple­nel, un jour­na­liste pas or­di­naire…

Le Petit Journal - L'hebdo local du Gers - - AUCH - AL

Pascal Pra­don et Ma­rielle Dy, de la li­brai­rie « Les Pe­tits Pa­piers », ont du re­fu­ser du monde ven­dre­di der­nier face à l’engouement et la cu­rio­si­té que sus­cite Edwy Ple­nel, l’homme qui dé­range dans le PMF (pay­sage mé­dia­tique fran­çais), qu’ils re­ce­vaient pour la pro­mo­tion de son livre : « La va­leur de l’in­for­ma­tion » (pa­ru aux Édi­tions Don Qui­chotte. Ha­sard ?)

Il est évident que l’on peut tou­jours ap­prendre d’un grand pro­fes­sion­nel, même s’il est plu­tôt sé­lec­tif et son par­cours met­tra en évi­dence, pour celles et ceux qui en dou­te­raient, son en­ga­ge­ment (trot­kyste et LCR) au ser­vice d’une cause. Bien sûr, nous au­rions ai­mé lui po­ser des ques­tions, ne se­rait-ce que celle qui consiste à lui de­man­der s’il peut re­gret­ter cer­tains phrases écrites il y a une qua­ran­taine d’an­nées (sous un pseu­do, « Kras­ny » qui se tra­duit par Rouge, quand même…) ; ou pour­quoi au­tant d’achar­ne­ment sur tel ou tel camp (à droite plus qu’à gauche) et la pa­role se­ra lar­ge­ment consa­crée au financement li­byen de la cam­pagne de Ni­co­las Sar­ko­zy ; «l’af­faire Ca­hu­zac» (quand cette af­faire est sor­tie, il était dé­jà « mort » po­li­ti­que­ment !) et un peu moins sur le financement étrange de la cam­pagne d’Em­ma­nuel Ma­cron (fils po­li­tique de Fran­çois Hol­lande). Mais de ce cô­té-là, pru­dence, une épée de Da­mo­clès (et dont le fil fis­cal du ra­soir est par­ti­cu­liè­re­ment tran­chant) plane sur la tête du co­fon­da­teur de « Mé­dia­part ». Pour­tant, ce n’est pas ce­la aus­si la « va­leur de l’in­for­ma­tion » : large et libre ? Ou bien alors, est-il ve­nu as­seoir une base d’abon­nés (ils se­raient 150000, et en ga­gner d’autres) pour le 10e an­ni­ver­saire de son jour­nal en ligne?…

Bref, on au­ra dé­cou­vert certes un grand pro­fes­sion­nel, se sen­tant of­fen­sé, hu­mi­lié, qui se sen­ti­rait ani­mé par une soif de re­vanche à l’égard no­tam­ment (mais pas que) d’un sys­tème qui au­ra va­lu bien des dé­boires à son père, vi­ce­rec­teur d’Aca­dé­mie et dont les po­si­tions an­ti­co­lo­nia­listes n’avaient pas plus au pou­voir en place (ré­vo­ca­tion en 1956). Et c’est en 1982 qu’il se­ra ré­ha­bi­li­té par la gauche... Et peut-être est-ce à ce titre qu’il conçoit la presse comme une arme, cer­tains de s’in­ter­ro­ger quant aux « sources » dont il bé­né­fi­cie­rait et qui lui per­met­traient de « crier » sa vic­ti­mi­sa­tion dans le cadre d’une « lé­gende noire ».

A coup sûr, un jour­na­liste pas or­di­naire et le pu­blic (une bonne soixan­taine, convain­cus ou simples cu­rieux) au­ra ap­pré­cié de voir de près ce­lui qui dé­range, même les pou­voirs...

Séance de dé­di­cace dans aux « Pe­tits Pa­piers »

On a du re­fu­ser des en­trées.

Pas­cal Pra­don pré­sente Edwy Ple­nel

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.