Lan­ce­ment dé­par­te­men­tal de l’ap­pli­ca­tion “Qui dit miam” au col­lège

Le Petit Journal - L'hebdo local du Gers - - ASTARAC - AR

Dans le cadre de sa com­pé­tence en ma­tière de res­tau­ra­tion, le Conseil dé­par­te­men­tal vient de mettre en place un ap­pli­ca­tion “Qui dit miam” dans les col­lèges ger­sois et no­tam­ment ce mar­di au col­lège Beau­re­gard. Cette ap­pli­ca­tion pour smart­phone per­met de consul­ter ra­pi­de­ment et fa­ci­le­ment les me­nus de la can­tine, et d’ob­te­nir des in­for­ma­tions dé­taillées sur les pro­duc­teurs et pro­duits uti­li­sés, et par la même d’équi­li­brer les re­pas de votre en­fant en fonc­tion de ce qu’il a man­gé à mi­di. Elle est dis­po­nible gra­tui­te­ment sur App Store ou Google play, ou consul­table sur l’ENT du col­lège Beaure- gard. Le lan­ce­ment de cette 1ère pour le col­lège, comme pour le dé­par­te­ment, s’est dé­rou­lée ce mar­di au self en pré­sence de la Prin­ci­pale Syl­vie Le­pe­tit­corps, de la Conseillère dé­par­te­men­tale Fran­çoise Ca­sa­lé et autres per­sonnes du Conseil dé­par­te­men­tal ac­teurs de ce pro­jet. Ce jour-là, il a été rap­pe­lé les orien­ta­tions du Conseil dé­par­te­men­tal en ma­tière de res­tau­ra­tion col­lec­tive, dans le cadre d’une po­li­tique d’ali­men­ta­tion du­rable. Elle se dé­cline no­tam­ment dans la ga­ran­tie d’une res­tau­ra­tion de qua­li­té, cer­ti­fiée et d’un ap­pro­vi­sion­ne­ment lo­cal va­lo­ri­sant le tra­vail des agri­cul­teurs éle­veurs et ma­raî­chers lo­caux. Mais aus­si dans la ré­duc­tion et va­lo­ri­sa­tion des déchets ali­men­taire, avec la mise en place d’un guide de la res­tau­ra­tion du­rable dans les col­lèges. Cô­té ré­duc­tion des déchets, le col­lège a mis en place sur son self dif­fé­rents amé­na­ge­ments pour sous­crire à ce­la, comme l’a sou­li­gné la Prin­ci­pale, tout en rap­pe­lant le bien-fon­dé du re­pas de mi­di avec des pro­duits de qua­li­té pour le mo­ral de élèves. Après la re­mise d’un smart­phone au cui­si­nier du col­lège, la Conseillère dé­par­te­men­tale a sou­li­gné qu’il était “in­to­lé­rable qu’un col­lège comme Mas­seube reste sans pro­fes­seur de­puis no­vembre der­nier, même si de­puis le poste a été pour­vu”.

Lors du lan­ce­ment de cette ap­pli­ca­tion

Un des amé­na­ge­ments du self pré­sen­té par la Prin­ci­pale, pour ré­duire les déchets ce jour-là.

L’ap­pli­ca­tion “Qui dit miam” sur ce smart­phone qui a été of­fert

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.