Scène ou­verte, chan­son et théâtre aux Scènes Ma­ta­lis

Le Petit Journal - L'hebdo local du Gers - - SAVES GIMONE -

Bou­clant leur pro­gram­ma­tion jus­qu’au prin­temps, les Scènes Ma­ta­lis (Rte d’Es­paon) pro­po­saient ce 7 oc­tobre une «scène ou­verte» qui per­mit à plu­sieurs mu­si­ciens et mu­si­ciennes, chan­teurs et chan­teuses de se confron­ter à un pu­blic sur une vraie scène, sui­vie de «La Ba­varde au Léon» (Ca­ro­line Fo­res­tier, de re­tour de Fes­ti­val «Bur­ning Man» dans le dé­sert du Ne­va­da. Ac­com­pa­gnée de son «Léon, elle a tout à loi­sir chan­té à son pu­blic conquis com­ment l’amour lui ins­pi­rait au­tant de mots que de maux). Après une pose au bar des Scènes Ma­ta­lis et au Food Truck de Clo­tilde ve­nue de Fleu­rance, la Com­pa­gnie de la terre, de l’Ariège, a pré­sen­té son spec­tacle «Mo­lière l’amou­reux», sous le han­gar des Scènes Ma­ta­lis, re­loo­ké «théâtre» pour la cir­cons­tance et ten­du d’im­menses ri­deaux ig­ni­fu­gés noirs et bleus. Là en­core le pu­blic fut conquis et les échanges al­lèrent bon train entre les spec­ta­teurs et les 2 co­mé­diens à l’is­sue du spec­tacle. Une belle après-mi­di de clô­ture, avec un re­gret ce­pen­dant : un pu­blic un peu clair­se­mé, la mé­téo, très mau­vaise ce jour-là, ayant fait craindre à beau­coup les cou­rants d’air et le froid. En fait, le han­gar met­tait à l’abri de la pluie et un énorme bra­se­ro ir­ra­diait sa cha­leur, et, si la tem­pé­ra­ture était loin d’être ca­ni­cu­laire, les plaids four­nis par les or­ga­ni­sa­teurs per­mirent à tous de pas­ser une soi­rée agréable.

La pro­gram­ma­tion des Scènes Ma­ta­lis re­pren­dra au Prin­temps.

Si vous sou­hai­tez en être te­nu in­for­mé, re­trou­vez­nous sur Fa­ce­book et/ou en­voyez-nous un mail les.scènes.ma­ta­[email protected] m et/ou lais­sez un mes­sage : 06 56 66 91 18. Sa­chez éga­le­ment que les « Scènes Ma­ta­lis » pré­voient des stages théâtre sur des thèmes va­riés et voix d’une jour­née ou d’un week-end au prin­temps, ain­si que des ate­liers d’écri­ture lu­diques dès main­te­nant (au­cun pré-re­quis, ou­vert à tous). D’autres scènes ou­vertes se­ront or­ga­ni­sées sur ins­crip­tion. Si l’une ou l’autre de ces pro­po­si­tions vous in­té­resse, ma­ni­fes­tez­vous dès main­te­nant !

La Ba­varde et sa «vic­time» kid­nap­pée dans la salle...

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.