Contrôle des sys­tèmes d’as­sai­nis­se­ment non col­lec­tif

Le Petit Journal - L'hebdo local du Lot - - PAYS DE CAHORS -

La loi sur l’eau de 1992 est à l’ori­gine de la créa­tion des Ser­vices Pu­blics d’As­sai­nis­se­ment Non Col­lec­tifs. Les ha­bi­ta­tions qui ne dé­pendent pas d’un as­sai­nis­se­ment col­lec­tif (ap­pe­lé com­mu­né­ment « tout à l’égout » ) sont contrô­lées ré­gu­liè­re­ment tous les 6 ans par le SPANC. La com­mu­nau­té des com­munes du pays de Lal­benque -Li­mogne a crée le SPANC le 01/01/2017. Les com­pé­tances du SPANC com­prennent le contrôle de la concep­tion, réa­li­sa­tion des ou­vrages neufs ou ré­ha­bi­li­tés, et le contrôle des ou­vrages exis­tants (bacs à graisses , fosses sep­tiques).

La com­mu­nau­té des com­munes du pays de Lal­benque Li­mogne re­groupe 23 com­munes à do­mi­nante ru­rale, le SPANC in­ter­vient sur l’en­semble du ter­ri­toire, 75 % des lo­ge­ments du ter­ri­toire ont un as­sai­nis­se­ment non col­lec­tif (4000 ha­bi­ta­tions) et sont donc contrô­lés pé­rio­di­que­ment. Quand le tech­ni­cien dé­tecte des tra­vaux à ef­fec­tuer, les pro­prié­taires ont un dé­lai de 4 ans pour les réa­li­ser. Le SPANC in­ter­vient aus­si pour le sui­vi de la concep­tion et de l’im­plan­ta­tion de la fi­lière d’as­sai­nis­se­ment sur site, pour le sui­vi et la réa­li­sa­tion des tra­vaux, et pour les diag­nos­tics en cas de vente. Il as­sure l’in­for­ma­tion des usa­gers, peut au­si à leur de­mande ef­fec­tuer des me­sures ponc­tuelles de ni­veau de boue.

Le ser­vice com­prend une se­cré­taire et un tech­ni­cien .

Pour tous ren­sei­gne­ments 0565246043 /SPANC / Com­mu­nau­té des com­munes du Pays Lal­benque Li­mogne.

Le tech­ni­cien du SPANC lors d’un contrôle de bac à graisse

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.