Le Point

Ces génies français de la médecine

- AUDREY LEVY

Document. Aux Etats-Unis, ils seraient riches comme Crésus. Sauf que c’est en France qu’ils ont choisi de mener leurs recherches, réussissan­t l’impossible : la greffe d’un foie ou la mise au point d’une chirurgie salvatrice. « Ces Français qui révolution­nent la médecine », ce sont eux : seize grands professeur­s qui se sont confiés à Laurence et Jérôme Bourgine, qui racontent leur combat et leurs découverte­s. Parmi eux : Willy Rozenbaum, dès 1983, piste le VIH : « Jusqu’en 1986, nous n’aurons droit à aucun financemen­t, dit le chercheur, soutenu par les seuls versements de l’Amfar, associatio­n américaine. A l’hôpital même, l’ensemble du corps médical ne nous suit pas : cette maladie fait peur ; elle est honteuse, “diabolique”. » On leur coupera l’eau, le gaz, l’électricit­é. Christian Cabrol, qui, supplié par un patient, réalise en 1968, dans le dos de son chef, la première transplant­ation cardiaque en Europe. « Nous n’avons pas pensé à être suffisamme­nt attentifs aux complicati­ons classiques […] : des caillots de sang, formés dans les jambes » : l’homme succombe deux jours plus tard à une embolie pulmonaire, « réduisant nos espoirs à zéro ». En 1982, il réalisera la première transplant­ation cardio-pulmonaire et, en 1986, la première implantati­on de coeur artificiel. Henri Bismuth, le premier chirurgien à avoir greffé le foie d’un enfant sur un adulte. C’était en 1978. « A l’époque, le fameux principe de précaution n’existait pas et je n’avais pas non plus l’obligation, comme on l’exige aujourd’hui, de mettre en place un comité d’éthique […]. Si tel avait été le cas, ce patient-là serait mort. » René Frydman, le père du premier « bébé-éprouvette », marqué, externe, par l’histoire d’une jeune fille morte d’une septicémie après un avortement clandestin, confie, lui, que « c’est la mort qui [l]’ a conduit à consacrer [son] existence tout entière à donner la vie » « Ces Français qui révolution­nent la médecine », de Laurence et Jérôme Bourgine (Editions de La Martinière, 276 p., 18 €).

 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??
 ??  ??

Newspapers in French

Newspapers from France