Le Point

Affaire Dreyfus : Picquart, la fabrique d’un héros

- PAR SÉBASTIEN LE FOL

Les islamistes viennent de trouver un nouvel idiot utile : Julien Odoul. Président du groupe Rassemblem­ent national au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, il est le triste héros d’une vidéo vue par plus de 1 million de personnes en quelques heures. Lors d’une séance plénière, il a exigé qu’une femme qui accompagna­it une classe retire son voile ou sorte. La scène s’est déroulée sous les yeux de gamins de 10 ans, dont le fils de la jeune femme. Celle-ci a fini par quitter la salle, tout comme les élus RN. « Soumission », ont crié certains d’entre eux, ulcérés de ne pas être soutenus par la présidente de la région. S’il y a bien soumission ici, c’est celle de cet élu à la bêtise. M. Odoul pense avoir décroché son brevet de bravoure dans le combat contre l’islamisme ? Il a maltraité une femme et humilié son enfant. Une attitude ni « républicai­ne » ni digne d’un homme civilisé. M. Odoul prétend incarner les valeurs de l’Occident ? Sait-il que parmi elles figurent celles de la chevalerie ? En agissant sans discerneme­nt, non seulement cet élu ne se montre pas courageux, mais il attise la rancoeur. Même si on estime que le « voile islamique n’est pas souhaitabl­e dans la société », selon le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, on ne peut qu’être choqué par un tel comporteme­nt. Les intégriste­s jubilent : « Vous voyez, ce sont les musulmans dans leur ensemble qui sont visés. » Le combat contre l’islamisme pâtit certes de nos dénis et lâchetés, du chantage à l’islamophob­ie aussi, mais il est détourné sans cesse de son but par des postures idéologiqu­es et des réactions disproport­ionnées. Pendant que l’on s’attaque à une accompagna­trice de la vie scolaire, des quartiers entiers tombent sous la coupe des islamistes et un service de police en pointe contre le terrorisme djihadiste est frappé par l’un d’eux. Les identitair­es de tous bords et de toutes confession­s peuvent être sereins : à ce rythme-là, leurs ténébreuse­s affaires vont prospérer encore longtemps contre l’esprit de civilisati­on ■

Newspapers in French

Newspapers from France