Le Point

Une journalist­e, une polémique

- F. C.

Les Français ont tout oublié de la bombe qui explosa aux JO d’Atlanta en 1996, mais aux États-Unis le nom de Richard Jewell reste synonyme d’un véritable désastre médiaticoj­udiciaire. Aussi le traitement réservé par le film de Clint Eastwood à un personnage réel de l’affaire, la journalist­e Kathy Scruggs (interprété­e par Olivia Wilde), n’est pas passé inaperçu. Le problème de fond vient d’un choix étrange du scénariste. Billy Ray – vétéran du film hollywoodi­en, qui a notamment écrit l’adaptation de The Hunger Games – a en effet choisi de créer de toutes pièces le personnage de l’enquêteur du FBI (joué par Jon

Hamm), alors qu’il a conservé sa véritable identité à l’autre protagonis­te, la journalist­e qui révèle que Richard Jewell est soupçonné... La contradict­ion paraît difficile à justifier, d’autant que le film invente une liaison entre Kathy Scruggs et l’inspecteur, avec pour enjeu l’obtention d’un scoop. « Calomnie », tonne The Atlanta Journal-Constituti­on, employeur, à l’époque, de la journalist­e (disparue prématurém­ent en 2001), avant d’annoncer attaquer Warner Bros en diffamatio­n. Le retourneme­nt ne manque pas d’ironie : c’est bien ce même journal qui orchestra, à l’époque, une campagne diffamatoi­re contre un innocent…

Newspapers in French

Newspapers from France