La Da­ronne, c’est elle !

La très classe Isa­belle Huppert en cham­pionne de l’éco­no­mie pa­ral­lèle, vous n’osiez pas l’ima­gi­ner ? Entre tra­fic de shit et bonnes ma­nières, la mor­dante co­mé­die La Da­ronne l’a fait. On l’a ren­con­trée.

Le Point - - CULTURE CI­NÉ­MA - PAR JU­LIE MALAURE ET JEAN-LUC WACH­THAU­SEN

Abaya et fou­lard pan­thère, chaînes en or et so­laires géantes, en planque de­vant le Louxor à Bar­bès, elle tient d’une main un sac Ta­ti bouf­fi de pains de shit et de l’autre, un ber­ger al­le­mand. Elle tient, aus­si, la dra­gée haute aux las­cars, dans un arabe qu’elle maî­trise mieux qu’eux. Mais nul ne connaît le vrai nom de celle qui fait trem­bler tous les dea­lers du quart nord pa­ri­sien et qui se fait ap­pe­ler « la Da­ronne »… Nous, on sait. La veille, la Da­ronne était Pa­tience Por­te­feux. Une veuve sans his­toire, quin­qua, pré­caire, in­ter­prète fran­co-arabe spé­cia­li­sée dans les écoutes té­lé­pho­niques pour la bri­gade des stups à Pa­ris, qui la paie au noir. Mais Pa­tience doit aus­si trou­ver chaque mois un nou­veau stra­ta­gème pour payer l’Eh­pad de sa mère. Un jour, elle in­ter­cepte une conver­sa­tion, court-cir­cuite les go fast sur un coup de tête et se re­trouve avec une énorme car­gai­son de ha­schich. Pour écou­ler la came plan­quée à la cave, la bour­geoise pin­cée va de­voir se mé­ta­mor­pho­ser.

Qui a lu le ro­man épo­nyme d’Han­ne­lore Cayre, prix Le Point du Po­lar eu­ro­péen en 2017, dont le film est ti­ré, sau­ra que le rôle-titre était fait pour Isa­belle Hup­pert. Du sur-me­sure, même, cou­su main par Jean-Paul Sa­lo­mé, qui place l’icône rousse du ci­né­ma fran­çais dans ce re­gistre ri­gide qu’elle adore – la bour­geoise coin­cée – pour mieux lui faire lâ­cher la bride. Hup­pert, for­mi­dable, donne ici la ré­plique à Hip­po­lyte Gi­rar­dot, chef de bri­gade ma­té par le ca­rac­tère bien trem­pé de Pa­tience et sur­tout ber­né par l’amour. On croise aus­si, dans ce di­ver­tis­se­ment mor­dant, et pas po­li­ti­que­ment cor­rect, la mère d’un dé­lin­quant au coeur tendre comme un ma­krout, une en­tre­pre­neuse chi­noise bel­li­queuse, et ce pe­tit monde qui n’a pas mal aux cli­chés – ça fait du bien – gra­vite dans un sus­pense aus­si eu­pho­ri­sant qu’une bouf­fée d’herbe ma­gique. Pa­tience, alias la Da­ronne, par­vien­dra-t-elle à écou­ler la came sans se faire pin­cer ? Ren­contre avec la Da­ronne, wesh, en­fin dé­mas­quée !

Le Point: L’anar­chie, le mé­lange shit et bonnes ma­nières, c’est ce qui vous a sé­duite dans le per­son­nage?

Isa­belle Hup­pert :

Un peu des trois, en­fin beau­coup des trois, sur­tout le shit ! Non, je plai­sante… Et son pré­nom : Pa­tience ! Tout un pro­gramme… Tout ar­rive à qui sait at­tendre. Et ce qui lui ar­rive est au-de­là de tout ce qu’on peut ima­gi­ner. En­fin si, quel­qu’un l’a ima­gi­né, c’est Han­ne­lore Cayre, l’au­trice du ro­man. Donc Pa­tience sai­sit une oc­ca­sion, pas n’im­porte la­quelle – le tra­fic de drogue –, et s’en­gage dans l’af­faire de ma­nière to­ta­le­ment ir­ré­flé­chie. Rien n’est pré­vi­sible dans sa tra­jec­toire, ça m’a plu. Et puis, c’est très ci­né­ma­to­gra­phique cette mé­ta­mor­phose en dea­leuse.

« Pa­tience Por­te­feux ? Amo­rale mais pas im­mo­rale, plus Robin des bois que Pa­blo Es­co­bar. » Isa­belle Hup­pert

On a en­vie de dire: et la mo­rale, bor­del?

Mais elle est as­sez mo­rale, d’une cer­taine fa­çon! Es­croc, mais aus­si pour la bonne cause ! Elle doit payer l’Eh­pad de sa mère, l’in­fir­mière qui s’en oc­cupe et dont le fils vient d’être ar­rê­té par la po­lice. Alors amo­rale mais pas im­mo­rale, plus Robin des bois que Pa­blo Es­co­bar. Elle se croyait seule en proie à la du­re­té de la vie, elle se dé­couvre cou­ra­geuse, ma­ligne, ra­pide, ca­pable de te­nir tête aux plus dan­ge­reux. Elle risque gros. Certes, elle gagne beau­coup d’ar­gent, mais elle est gé­né­reuse, elle par­tage. La mo­rale est presque sauve… Vo­leuse mais al­truiste !

Ça parle de drogue, quand même…

Elle(s). Isa­belle Hup­pert en bour­geoise de­ve­nue dea­leuse dans « La Da­ronne ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.