L’Usal s’im­pose sur le fil pour son 1er match dans le nou­veau Beau­blanc

Pour sa pre­mière à do­mi­cile, Li­moges a fait tom­ber le lea­der Is­soire

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - La Une - PAGE 26

Por­tée par une en­vie constante d’en­voyer du jeu face à un ad­ver­saire s’ap­puyant sur son phy­sique, l’USA Li­moges s’est of­fert le scalp du lea­der Is­soire pour sa pre­mière dans le nou­veau stade de Beau­blanc, hier.

Ce­la a fi­ni par payer. En­fin. Deux fois, l’USAL avait cra­qué en fin de par­tie lors de ses deux der­nières sor­ties à l’ex­té­rieur. Deux fois, l’USAL avait cru al­ler à dame en pre­mière mi­temps alors qu’elle fai­sait le siège du camp au­ver­gnat. Mais la chance a tour­né et/ou l’ab­né­ga­tion a payé pour les Li­mou­geauds. Ils se sont of­fert hier soir une vic­toire de grande va­leur face au lea­der in­vain­cu, Is­soire.

« Celle­là, on a été la cher­cher à la force du men­tal », sa­vou­rait Tho­mas Ma­su­rel, en­traî­neur en chef des Li­mou­geauds, à la sor­tie du ter­rain. « Ce­la nous te­nait vrai­ment à coeur, en­chaî­nait Tho­mas Bof­fe­ron. On s’est suf­fi­sam­ment fait suer à l’ex­té­rieur en per­dant d’un point sur le fil pour ne pas perdre pour cette pre­mière à Beau­blanc ».

Les 3.500 spec­ta­teurs ont ap­pré­cié

Et pour une pre­mière, elle a été réus­sie. Les 3.500 spec­ta­teurs ont ap­pré­cié la vo­lon­té in­al­té­rable des Li­mou­geauds. Mal­gré quelques fautes de main en pre­mière mi­temps, mal­gré de l’in­dis­ci­pline en se­conde et sur­tout mal­gré le rang d’Is­soire, quatre vic­toires en quatre matches, les co­équi­piers de So­to n’ont eu de cesse de jouer. En­core et en­core.

À deux re­prises, en pre­mière pé­riode, sur un long temps fort, Li­moges au­rait pu, au­rait dû, être ré­com­pen­sé de ses ef­forts. Au lieu de ça, il ren­trait aux ves­tiaires dos à dos (3­3). « À la mi­temps, on s’est dit qu’on al­lait y ar­ri­ver, qu’il fal­lait res­ter dans notre plan de jeu et al­ler au bout des choses », té­moigne Ma­su­rel.

Pen­dant vingt mi­nutes, on a cru que l’USAL avait lais­sé pas­ser sa chance. Phy­si­que­ment, elle bais­sait pied. Et Fraysse se fai­ sait un plai­sir d’en­chaî­ner les pé­na­li­tés (3­9, 56e).

Puis, à peine ébran­lés par une belle gé­né­rale (65e), les Li­mou­geauds ont re­trou­vé un se­cond souffle. À cinq mi­nutes de la fin, ils ont pris po­si­tion dans les 22 mètres d’Is­soire. Sau­viat a fi­ni par trou­ver l’ou­ver­ture, Ci­bot a trans­for­mé et Beau­blanc a cha­vi­ré. Tho­mas Ma­su­rel te­nait sa re­vanche : « On s’est ac­cro­ché. Il fal­lait bien que ça tourne à un mo­ment don­né. Ce soir (hier), on a vu la dif­fé­rence entre une équipe qui tape fort et une autre qui es­saie de jouer ». Et qui pos­sède éga­le­ment un sa­cré men­tal…

PHO­TO THIER­RY SALLAUD

POS­SES­SION. Les Li­mou­geauds ont mul­ti­plié les re­lances.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.