Sous le signe de la danse

C’est un ro­man dense que pro­pose Za­die Smith avec Swing Time. Des per­son­nages sui­vis sur la du­rée pour abor­der une mul­ti­tude de thèmes.

Le Populaire du Centre (Haute-Vienne) - - Livres - Pas­cale Fau­riaux pas­cale.fau­riaux@cen­tre­france.com

Deux fillettes se ren­contrent dans un cours de danse, et une ami­tié fu­sion­nelle naît. Quand elles ne dansent pas, elles re­gardent dan­ser Mi­chael Jack­son ou Fred As­taire et ses par­te­naires, en glis­sant une cas­sette dans le ma­gné­to­scope. Toutes deux mé­tisses, elles vivent dans un quar­tier po­pu­laire de Londres.

Point de dé­part du ro­man de Za­die Smith Swing

Time, la thé­ma­tique de cette puis­sante ami­tié d’en­fance, qui va évo­luer avec le temps, fait écho à la sa­ga d’Ele­na Fer­rante

L’Amie pro­di­gieuse, dont les ra­cines se si­tuent à Naples. D’au­tant plus que, là aus­si, c’est l’une des deux hé­roïnes, de­ve­nue adulte, qui est la nar­ra­trice de leur his­toire, jus­qu’à leur éloi­gne­ment, concré­ti­sé

aus­si par Celle qui fuit et celle qui reste.

En ef­fet, plus douée, Tra­cey choi­sit de se consa­crer uni­que­ment à la danse en res­tant à Londres, tan­dis que la nar­ra­trice, pous­sée par une mère qui ne se ré­signe pas, et aus­si parce que « les livres étaient en­trés dans [sa] vie », pour­suit ses études, avant de de­ve­nir l’as­sis­tante d’une star de la pop.

Ce qui la condui­ra à par­cou­rir le monde, et à par­ti­ci­per à un pro­jet hu­ma­ni­taire : la construc­tion d’une école pour filles dans un vil­lage d’Afrique.

Les per­son­nages at­ta­chants, avec leurs failles, sont dé­crits avec jus­tesse, sans com­plai­sance.

Am­bi­tieux et riche

Leurs par­cours com­plexes et en­tre­mê­lés per­mettent à Za­die Smith, née à Londres à peu près à la même époque que la nar­ra­trice, d’abor­der une im­pres­sion­nante va­rié­té de thèmes.

La danse, bien sûr, les exi­gences de sa pra­tique, mais aus­si son uni­ver­sa­li­té, consti­tuent le fil rouge de ce ro­man foi­son­nant, où il est aus­si ques­tion d’ami­tié, d’édu­ca­tion, de ra­cisme, de fa­mille, d’iden­ti­té, de fé­mi­nisme, de star­sys­tem, d’aide au dé­ve­lop­pe­ment… As­su­ré­ment am­bi­tieux,

Swing Time réus­sit la prouesse d’as­so­cier sen­si­bi­li­té, hu­mour et grâce.

CO­MÉ­DIE MU­SI­CALE. Quand elles ne dansent pas, les deux hé­roïnes du ro­man de Za­die Smith re­gardent dan­ser leurs idoles.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.