Grève des pi­lotes chez Rya­nair

Le Quotidien du Tourisme - - La Une -

Après la grève du 10 août et les an­nu­la­tions de vols, FlightRight a dé­ci­dé d’at­ta­quer la low cost pour l’obli­ger à rem­bour­ser ses pas­sa­gers.

Ven­dre­di 10 août, la grève des pi­lotes de Rya­nair ba­sés en Al­le­magne, Bel­gique, Suède, Ir­lande et Pays-Bas pour ob­te­nir de meilleures condi­tions de tra­vail a contraint la com­pa­gnie ir­lan­daise à bas coûts à an­nu­ler près de 400 vols. Au to­tal plus de 55 000 pas­sa­gers sont concer­nés, dont 42 000 pour l’Al­le­magne, se­lon la com­pa­gnie qui a pro­mis aux voya­geurs lé­sés« un chan­ge­ment gra­tuit de

ré­ser­va­tion». Rya­nair a dé­cla­ré plu­sieurs fois que les ré­centes grèves de son per­son­nel consti­tuaient une cir­cons­tance ex­tra­or­di­naire, re­fu­sant ain­si toute de­mande d’in­dem­ni­sa­tion confor­mé­ment au rè­gle­ment eu­ro­péen sur les droits des pas­sa­gers aé­riens CE 261/2004. Flightright, so­cié­té ai­dant les pas­sa­gers à se faire in­dem­ni­ser par les com­pa­gnies, a en­ga­gé le 14 août une ac­tion en jus­tice contre la com­pa­gnie ir­lan­daise, au­près du Land­ge­richt de Franc­fort. Son ar­gu­ment ? Une nou­velle ju­ris­pru­dence : en avril 2018, la Cour de jus­tice de l’Union eu­ro­péenne a dé­ci­dé que les com­pa­gnies aé­riennes ne pou­vaient plus se li­bé­rer de leur obli­ga­tion d’in­dem­ni­sa­tion en cas de grève, si celle-ci s’ins­crit dans la sphère d’in­fluence de la com­pa­gnie. Rya­nair en pro­po­sant aux pas­sa­gers de mo­di­fier leurs ré­ser­va­tions ou de rem­bour­ser leurs billets les dis­sua­de­rait ain­si de ré­cla­mer les in­dem­ni­tés aux­quelles ils peuvent pré­tendre. ■

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.