Cé­ta­cé !

Le Quotidien du Tourisme - - Actualité -

Il n’y a pas que les porcs qui ne com­prennent pas le sens des mots « c’est as­sez » ! Fin août, un dau­phin pré­nom­mé Za­far, éta­bli en rade de Brest, s’est mon­tré un peu trop en­tre­pre­nant avec les hu­mains. Et pour cause, le mam­mi­fère ma­rin était en rut ! Du cô­té de la com­mune de Lan­de­ven­nec, près de Brest, on s’en est in­quié­té tel­le­ment qu’on a dé­ci­dé de res­treindre la bai­gnade lors­qu’il pointe le bout de sa cau­dale. Une dé­ci­sion qui re­lève du bon sens quand on sait que la bête me­sure quand même 3 mètres. On conseille­rait au cé­ta­cé d’ar­rê­ter d’in­sis­ter avant de se faire ba­lan­cer. Non seule­ment les his­toires d’amour à sens unique, ça ne marche pas, mais faire flip­per en dra­guant, ça s’ap­pelle du har­cè­le­ment. Et ce n’est vrai­ment pas ten­dance. La so­lu­tion ? L’ani­mal de­vrait quit­ter la Bre­tagne pour re­joindre le Cap d’Agde. Non seule­ment la ré­gion est connue pour son ou­ver­ture d’es­prit et son sens de l’ac­cueil, mais l’eau y est plus chaude. ■ MG

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.