Vendre des ré­si­dences

Le Quotidien du Tourisme - - Sommaire -

L’évo­lu­tion des goûts des clients a pous­sé les ré­si­dences à pro­po­ser da­van­tage de ser­vices à la carte.

Les ré­si­dences de tou­risme sont nées il y a 40 ans à la mon­tagne. Puis, elles se sont dé­ve­lop­pées à la mer, à la cam­pagne et à la ville. Les ré­si­dences de tou­risme sont une offre d’hé­ber­ge­ment qui se si­tue entre l’hô­tel et le meu­blé. En fait, ce sont des meu­blés avec les ser­vices hô­te­liers de base comme la ré­cep­tion, le linge et le mé­nage en fin de sé­jour. Mais l’évo­lu­tion des goûts et des be­soins des clients a pous­sé les ré­si­dences à pro­po­ser da­van­tage de ser­vices à la carte, comme le mé­nage in­ter­mé­diaire, les ani­ma­tions, les ac­ti­vi­tés, etc. Ce qui les ap­pa­rente aus­si aux clubs de va­cances. En France, le Syn­di­cat na­tio­nal des ré­si­dences de tou­risme (SNRT) es­time qu’il y a en­vi­ron 300 opé­ra­teurs. Les plus connus sont Pierre & Va­cances et Cen­ter Parcs, La­grange, Be­lam­bra, Ne­mea, Goé­lia, Oda­lys, Ada­gio et Ci­ta­dines. Le parc fran­çais est consti­tué d’en­vi­ron 2 200 ré­si­dences (170 000 lo­ge­ments),

soit 710 000 lits. En 2017, les ré­si­dences de tou­risme ont ac­cueilli 17 mil­lions de clients dont 70 % de Fran­çais réa­li­sant 71 mil­lions de nui­tées. Par com­pa­rai­son, le parc hô­te­lier fran­çais re­pré­sente 18 000 hô­tels et af­fiche 210 mil­lions de nui­tées en 2017. Très cu­rieu­se­ment, les ré­si­dences de tou­risme sont très mal ven­dues en agences de voyages. Pas plus de 10 % se­lon le SNRT... Ju­lien Lou­vel, di­rec­teur du pôle « Pro­prié­taires et Dé­ve­lop­pe­ment » de Goé­lia le re­grette. « L’agent de voyages a pour­tant un rôle ma­jeur à jouer » dit-il. Il peut pro­po­ser de la ré­si­dence de tou­risme avec du trans­port, des re­mon­tées mé­ca­niques à la mon­tagne, des ac­ti­vi­tés ou en­core des ser­vices de concier­ge­rie. Il suf­fi­rait donc de mieux sen­si­bi­li­ser les ven­deurs ? Pour Gui­rec Le Mor­van, res­pon­sable du ser­vice ani­ma­tion de Le­clerc Voyages, « his­to­ri­que­ment, l’agent de voyages a tou­jours pré­fé­ré vendre l’île Mau­rice et du haut de gamme à ses clients, mais quand on forme bien les équipes sur ce qu’est la ré­si­dence de tou­risme… ça marche ! » .

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.