Quatre pro­jets pour les en­tre­pre­neurs

Le Régional de Cosne - - Cosne Ville -

L’en­vi­ron­ne­ment éco­no­mique bouge. Alors pour s’adap­ter, la com­mu­nau­té de com­munes Loire, Vi­gnobles et No­hain (CCLVN) a dé­ci­dé, via son bras ar­mé l’Adeb, de réa­li­ser des opé­ra­tions im­mo­bi­lières afin d’ac­cueillir au mieux les por­teurs de pro­jets.

◗ Il y a comme un fré­mis­se­ment dans l’éco­no­mie lo­cale. Un fré­mis­se­ment que Claude Mar­tin, di­rec­te­ment de l’AdebCosne sent bien. « On constate que des en­tre­prises ont en­vie de se dé­ve­lop­per et de s’im­plan­ter sur notre ter­ri­toire », ex­plique­t­il.

Une en­vie gran­dis­sante des chefs d’en­tre­prise qui pré­fèrent se tour­ner vers de l’im­mo­bi­lier adap­té. « Ils sont plus dans une de­mande lo­ca­tive que fon­cière », re­prend le di­rec­teur.

C’est fort de ce constat que la CCLVN a donc dé­ci­dé d’in­ves­tir dans la construc­tion et la ré­no­va­tion de quatre pro­jets éco­no­miques d’am­pleur.

An­cienne école de la deuxième chance. Près du siège de l’AdebCosne, la CCLVN est pro­prié­taire de l’an­cienne école de la deuxième chance.

Un bâ­ti­ment par­fai­te­ment pla­cé, proche de l’au­to­route, po­si­tion­né sur le parc d’ac­ti­vi­tés. « L’idée est de maî­tri­ser ce bâ­ti­ment », re­prend Claude Mar­tin.

Un bâ­ti­ment qui né­ces­site une ré­ha­bi­li­ta­tion, mais qui peut être fonc­tion­nel ra­pi­de­ment. Une en­ve­loppe de 100.000 € a été vo­tée lors du der­nier con­seil com­mu­nau­taire (voir page 6) pour pro­cé­der à sa re­mise en état. « L’ob­jec­tif est d’ins­tal­ler des en­tre­prises, plu­tôt ter­tiaires, qui ont en­vie du très haut dé­bit et d’un bâ­ti­ment adap­té avec des contrats adap­tés », com­plète le di­rec­teur.

Le bâ­ti­ment de­vrait être prêt avant la fin 2018 à re­ ce­voir ces lo­ca­taires.

Bâ­ti­ments re­lais. Deux pro­jets de construc­tion en bois ont été adop­tés. Le pre­mier, de 300 m2 est pré­vu du cô­té du parc d’ac­ti­vi­tés de Don­zy, et est dé­dié plu­tôt aux ar­ti­sans. Un se­cond, d’une sur­face de 500 m2, s’ins­tal­le­ra dans le parc d’ac­ti­vi­tés de Cosne. Il se­ra dé­dié, lui, à des pe­tites in­dus­tries.

« Ils de­vraient être construits avant la fin de l’an­née. Grâce à ces bâ­ti­ments, quand on re­çoit des por­teurs de pro­jets, on pour­ra dire que l’on a dé­jà du fon­cier. Ce­la per­met­tra de fixer des en­tre­pre­neurs sur le ter­ri­toire », as­sure Claude Mar­tin.

En ef­fet, le but est d’of­frir une ré­ponse im­mo­bi­lière im­mé­diate à un in­ves­tis­seur, avant d’ima­gi­ner une nou­velle ins­tal­la­tion, quand le pro­jet est so­lide, sur le ter­ri­toire. « Quand le mar­ché est là, il ne faut pas at­tendre », as­sure De­nis Man­geot, pré­sident de l’AdebCosne et vice­pré­sident de la CCLVN.

Vil­lage d’en­tre­prises. L’ac­tuel, qui se trouve dans le parc d’ac­ti­vi­tés de Cosne, est plein. « Il était cen­sé faire le le­vier, mais les en­tre­prises s’y plaisent », com­mente Claude Mar­tin. Le pro­jet est donc de pro­po­ser, dans un pre­mier temps, aux cinq en­tre­pre­neurs ac­tuels d’ac­qué­rir leur lo­cal. En­suite, De­nis Man­geot ima­gine un nou­veau vil­lage d’en­tre­prises naître et éclore d’ici la fin de l’an­née 2019.

Cam­pus 2. Les six bu­reaux du centre d’af­faires Cam­pus, de­puis leur ou­ver­ture il y a deux ans, ont vu pas­ser une ving­taine d’en­tre­prises. « C’est un vrai suc­cès », com­plète le pré­sident.

Alors les élus ont pro­gram­mé pour 2019 la construc­tion d’un Cam­pus 2. D’une taille de 600 m2, le pro­jet est un peu dif­fé­rent de l’ac­tuel. « Il de­vrait y avoir une par­tie avec deux pla­teaux et une autre par­tie avec six bu­reaux d’une ving­taine de m2 qui ont cha­cun une en­trée in­di­vi­duelle, pré­cise Claude Mar­tin. C’est un concept un peu à part, une offre com­plé­men­taire de la pre­mière. »

« Quand le mar­ché est là, il ne faut pas at­tendre. »

L’an­cienne école de la deuxième chance va être ré­ha­bi­li­tée pour ac­cueillir des en­tre­prises, plu­tôt ter­tiaires.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.