Ai­der les jeunes de St-Laurent

Le Régional de Cosne - - Cosne Ville - RÉ­MI MAR­CHAL

Pour es­sayer de com­battre la dé­lin­quance qui touche cer­tains ado­les­cents du quar­tier Saint-Laurent, la Ville va créer une struc­ture pour leur ap­por­ter conseils et ser­vices. L’an­nonce a été faite au con­seil mu­ni­ci­pal.

◗ La si­tua­tion de cer­tains jeunes du quar­tier Saint­Laurent in­quiète beau­coup le maire Mi­chel Ve­neau. « On ren­contre beau­coup de dif­fi­cul­tés avec cer­tains ado­les­cents qui tombent dans la pe­tite dé­lin­quance et la drogue, et sont sous l’em­prise de gens de l’ex­té­rieur, a­t­il ex­pli­qué jeudi der­nier, lors du con­seil mu­ni­ci­pal. C’est un fléau que l’on doit com­battre, on ne peut pas se taire par rap­port à la drogue. Mais on doit être dans le pré­ven­tif en prio­ri­té. »

Dé­mar­rage en juin

L’édile a an­non­cé la créa­tion d’un lo­cal à des­ti­na­tion des jeunes en dif­fi­cul­té de 11 à 25 ans. « Ce se­rait une sorte d’ac­cueil, de lieu d’in­for­ma­tions et de ser­vices où on pour­rait leur four­nir un ac­cueil per­son­na­li­sé afin de les orien­ter vers le monde as­so­cia­tif, cultu­rel ou spor­ tif. » C’est l’as­so­cia­tion Pôle unique Saint­Laurent (Pusl) qui en au­rait la ges­ tion. Deux ani­ma­teurs se char­ge­raient de l’ani­mer. L’élu sou­haite mo­bi­li­ser le maxi­mum d’ac­teurs comme le centre so­cial, les édu­ca­teurs ain­si que les pa­rents qui le sou­haitent. Pour com­men­cer, une phase de test au­rait lieu du­rant quatre ou cinq mois à par­tir de juin. « Si ce­la fonc­tionne, on ne s’in­ter­dit pas de conti­nuer », a pré­ci­sé Mi­chel Ve­neau.

L’ac­cueil se­rait ins­tal­lé dans les lo­caux de l’an­cienne mai­rie an­nexe. Des tra­vaux d’amé­na­ge­ment se­ront né­ces­saires pour un mon­tant de 30.000 eu­ros. Pour l’ins­tant, l’in­ves­tis­se­ment se par­ta­ge­rait à 5050 entre la Ville et la Ré­gion. Un mon­tage qui ne plaît guère au conseiller d’op­po­si­tion Hi­cham Bou­j­li­lat, « cho­qué de l’ab­sence d’aides de l’État pour une ac­tion qui est de sa com­pé­tence pour­tant. »

« Des de­mandes d’aides ont été ef­fec­tuées mais on at­tend en­core les ré­ponses. Si on en a, elles se­ront des­ti­nées aux dé­penses de fonc­tion­ne­ment de la struc­ture, es­ti­mées à 13.000 eu­ros. L’État fi­nan­ce­ra un des deux postes », a pré­ci­sé Mi­chel Ve­neau.

Le pro­jet a été adop­té à l’una­ni­mi­té.

Le lo­cal se­ra si­tué dans l’an­cienne mai­rie an­nexe.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.