Ces pro­jets cos­nois qui re­gardent vers la Loire

Le Régional de Cosne - - La Une - FLORENT MAUPAS

À Cosne­Cours­sur­Loire, plu­sieurs pro­jets se des­sinent sur les bords du fleuve royal. Du cô­té de la Pê­che­rie une base de loi­sirs prend forme, alors que la salle de La Chaus­sade s’ap­prête à être trans­for­mée en res­tau­rant­bar d’am­biance. Et ce n’est pas fi­ni… Point com­plet.

Un jeune couple de SaintA­mand-en-Pui­saye a le pro­jet de pro­po­ser une nou­velle ani­ma­tion sur la Loire au dé­part de Cosne. Une ex­cur­sion en ba­teau dou­blée d’une ani­ma­tion de sur­vie.

◗ Une mère, An­na, ani­ma­trice à la Mai­son de Loire du Cher à Bel­le­ville­surLoire de­puis 25 ans ; un père, Pa­trick, qui a construit une tren­taine de ba­teaux en ama­teur et a été le maître­char­pen­tier de la pre­mière ga­bare des Ga­bar­riers du Haut­Val­deLoire (La Belle Cos­noise) et de la toue ca­ba­née de la Mai­son de Loire (La P’Tite Glas) : Ni­co­las Ruel­lé a la Loire dans le sang. Lo­gique qu’il veuille en être le chantre, de­puis un ba­teau, au cô­té de sa com­pagne Ca­ro­line Schi­kowske.

Por­tés sur l’éco­lo­gie

Leur pro­jet pro­fes­sion­nel se nomme Ex­plo­ra­tion Aventure Loire mais ne se pose pas là tel un pa­que­bot de croi­sière sur le Rhin. « Ça se fait en concer­ta­tion, ce n’est pas de la concur­rence sau­vage. Nous sommes al­lés voir les col­lègues pres­ta­taires au­tour de Cosne, tous les maires », ex­plique le duo.

Il se trouve qu’à SaintT­hi­bault, Syl­vain Tré­vel doit re­fu­ser du monde sur son ba­teau Le Ra­bo­liot. À cô­té, Yvan Thi­bau­dat (Loire Na­ture Dé­cou­verte) n’est pas plus contre un autre ba­teau sur le cours. « Il faut le faire », ont en­cou­ra­gé les maires de Bel­le­ville et Cosne. Ajou­tant que « les gens aiment bien être ac­com­pa­gnés, gui­dés dans leurs ex­cur­sions ». Et que Cosne, an­cien port de commerce im­por­tant, veut re­lan­cer la branche éco­no­mique Loire.

Ni­co­las re­marque jus­te­ment qu’« il y a un manque d’ac­ti­vi­té sur Cosne ». Dans ce cré­neau de la dé­cou­verte de la na­ture où il peut se sen­tir lé­gi­time : « De l’ani­ma­tion en Loire, c’est quelque chose que tout le monde ne peut pas faire. Tout mon par­cours m’a ame­né à ça. »

Des connais­sances et les va­leurs de res­pect de l’en­vi­ron­ne­ment à trans­met­ tre (« on est por­té sur l’éco­lo­gie »), un per­mis flu­vial et une ASP (at­tes­ta­tion spé­ciale pas­sa­gers) à mettre à pro­fit, une mi­croen­tre­prise et un dé­pôt du pro­jet à l’In­pi à en­re­gis­trer. Le couple a son cap, mais « at­tend de pou­voir construire le ba­teau » dans le « chan­tier na­val » fa­mi­lial. L’étape la plus longue dure de­puis plu­sieurs mois : être sûr de son ho­mo­lo­ga­tion pour em­bar­quer du pu­blic.

Le dos­sier, entre les mains de la Driea (*) à Pa­ris, est très lourd. « Les mêmes normes de sé­cu­ri­té que pour un ba­teau de 150 m sont de­man­dées ». Il a fal­lu sol­li­ci­ter un ex­pert 3D pour les études de sta­bi­li­té. Un ar­chi­tecte na­val di­plô­mé d’État doit va­li­der ses cal­culs. Si tout roule, « on es­père lan­cer l’ac­ti­vi­té en mai 2019 ».

« Faire les plans, c’est le plus long »

Ni­co­las et Ca­ro­line ont bien re­pé­ré la vague de l’« ef­fet de mode » sur la­quelle sur­fer. Et savent qu’ils ont « un con­cept sur le­quel on se dé­marque ». À ceux qui n’ont pas la pos­si­bi­li­té de voir de près ce « mi­lieu en­core sau­vage », ve­nant du coin ou sou­hai­tant se cou­per un temps de la ville, ils pro­po­se­ront plus que la ba­lade com­men­tée. Des dé­gus­ta­tions de pro­duits bio lo­caux et une ani­ma­tion sur­vie, « pas des stages ex­trêmes mais lu­diques, pé­da­go­giques, qui se­ront adap­tés à tout le monde, groupes, anniversaires… »

« Construire un abri avec ce qu’on trouve sur une île de Loire, trou­ver de l’eau, la fil­trer de ma­nière na­tu­relle, al­lu­mer un feu. Ce sont des choses qui se perdent. » Mais à la por­tée des « gens qui veulent vivre une vraie ex­pé­rience, plu­tôt que de­puis un ca­na­pé de­vant une té­lé ».

Ni­co­las et Ca­ro­line ont un beau pro­jet de ba­teau pro­me­nade et d’ani­ma­tions de sur­vie.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.