À Cosne­sur­Loire, on va dé­sor­mais pou­voir faire le mur !

Le Régional de Cosne - - La Une - JEAN-BER­NARD PARDIEU

Une nou­velle pra­tique vient de poindre le bout de son nez : l’es­ca­lade, ré­ser­vée pour l’ins­tant aux col­lé­giens. Un mur vient d’être inau­gu­ré dans la pe­tite salle du gym­nase Geor­geSand, près du ly­cée Pier­reGilles-de-Gennes.

◗ L’ins­tal­la­tion a été réa­li­sée par la so­cié­té icau­naise du­rant la ré­ha­bi­li­ta­tion du gym­nase qui s’ins­cri­vait dans le cadre du contrat de Ville.

D’une hau­teur de 5,90 m sur 12 m, cette sur­face ar­ti­fi­cielle d’es­ca­lade offre de nom­breuses pos­si­bi­li­tés de che­mi­ne­ments, équi­pés de mul­tiples prises, de cordes et mous­que­tons.

Coût to­tal de 30.000 €

Elle pré­sente aus­si des obs­tacles, des sur­plombs. Elle est sé­cu­ri­sée par une sur­face de ré­cep­tion de 17 m2. Son coût to­tal de 30.000 eu­ros a été fi­nan­cé par le contrat de Ville.

D’ailleurs, dans le cadre du vo­let sport de ce contrat, la mu­ni­ci­pa­li­té vient d’in­vi­ter des jeunes sco­laires de CE2 à CM2 à ve­nir par­ti­ci­per à des séances de dé­cou­vertes en­ca­drées par Franck Ma­ron­nat, conseiller tech­nique dé­par­te­men­tal d’es­ca­lade.

Du­rant trois jours, plu­sieurs groupes se sont suc­cé­dé pour se tes­ter sur cette sur­face ver­ti­cale. Au fi­nal, une grande sa­tis­fac­tion comme a pu le consta­ter le maire Mi­chel Ve­neau.

Lors de ces séances pas ques­tion de dé­pas­ser une hau­teur de 2,50 m. La pra­tique consiste « à en­chaî­ner, sans tom­ber, plu­sieurs mou­ve­ments pour al­ler d’un point de départ à une ar­ri­vée après avoir choi­si son che­mi­ne­ment et l’avoir bien re­pé­ré », ré­sume Franck Ma­ron­nat.

Le conseiller a pro­fi­té du mo­ment pour ex­pli­quer et mon­trer di­vers types de prises, la ma­nière de tom­ber si on perd l’équi­libre…

Très vite, des dé­fis lu­diques ont per­mis de pas­ser à la pra­tique. Tout aus­si ins­tan­ta­né­ment, l’ap­pré­hen­sion de cer­tains s’est ef­fa­cée et les en­fants se sont mon­trés pres­qu’aus­si à l’aise que sur le plan­cher de la salle.

Ces séances cor­ro­borent la sa­tis­fac­tion des uti­li­sa­teurs comme l’équipe pé­ da­go­gique d’EPS du col­lège : « C’est un su­perbe ou­til », confie Éric Fou­caut, l’un des pro­fes­seurs.

Si les col­lé­giens l’uti­lisent dans le temps sco­laire lors de cycles dé­diés, ils en ont l’usage lors des ac­ti­vi­tés de l’UNSS. Les deux groupes de vingt af­fichent d’ailleurs com­plets pen­dant la pause mé­ri­dienne.

Faire vivre ce mur

« On tra­vaille sur des cycles de huit ou neuf séances. Cer­tains sont ré­ti­cents lors des deux pre­mières mais à la fin du cycle, ils montent tous en haut, sou­ligne Éric Fou­caut. Outre ces cours, le mur est uti­li­sé dans le cadre de l’UNSS et les deux groupes que l’on pro­pose le mi­di sont com­plets. C’est une ac­ti­vi­té qui plaît aux ados. »

Si du cô­té des sco­laires, l’una­ni­mi­té sur cet équi­pe­ment est de mise, il reste à le faire vivre. Et là, rentre en ligne de compte la formation des en­ca­drants. « On est content de voir ins­tal­ler de nou­velles struc­tures. Notre fé­dé­ra­tion veut tou­cher de nou­veaux pu­blics. On vou­drait dé­ve­lop­per des ac­ti­vi­tés qui ré­pondent aux be­soins lo­caux et qui ar­rivent vers les pra­tiques fé­dé­rales », ter­mine Franck Ma­ron­nat.

Les éco­liers cos­nois ont ap­pré­cié la découverte de l’es­ca­lade pro­po­sée par la mu­ni­ci­pa­li­té.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.