Un coin de pa­ra­dis sur terre

Le Régional de Cosne - - L'entretien De La Semaine - PRO­POS RE­CUEILLIS HER­VÉ MAR­TIN

Sé­vry est un dis­cret vil­lage bor­dant la RN 151, à 10 km de San­cergues. Le calme est ap­pré­cié des vil­la­geois, des pè­le­rins de Com­pos­telle et de la faune sau­vage. Même les avions d’Avord s’y font dis­crets. Gé­rée avec bon sens, la com­mune ar­rive à com­pri­mer ses dé­penses, ce que les mé­nages ap­pré­cie­ront, en ces temps agi­tés.

Quelle est votre ex­pé­rience d’élu ?

J’ai été élu conseiller mu­ni­ci­pal en 1977 et maire, en 1978. Il y a eu un re­nou­vel­le­ment na­tu­rel des équipes. Mais je ne m’at­ten­dais pas à ça.

Qu’est ce qui vous mo­tive dans la fonc­tion de maire ?

J’ai le goût des autres. J’aime tra­vailler en équipe, le maire est là pour ani­mer, il n’est pas le shé­rif ! Je pars du prin­cipe que chaque membre du con­seil a ses com­pé­tences, il faut les mettre en va­leur pour le bien de tous, dans le cadre d’un pro­jet com­mun. Ma phi­lo­so­phie est qu’en toute per­sonne, il y a quelque chose de bon. Il faut le trou­ver et en faire une ri­chesse mu­tuelle.

Vous re­pré­sen­te­rez-vous ?

Je ne sais pas en­core. Il est ques­tion de re­por­ter l’élec­tion à 2021. On peine à trou­ver des can­di­dats. Je suis al­lé au congrès des maires : la pro­por­tion de re­trai­tés maires aug­mente, il y a de moins en moins d’ac­tifs.

Com­ment se porte le vil­lage de Sé­vry ?

Sé­vry s’étend sur 900 hec­tares, dont 30 hec­tares de fo­rêt com­mu­nale. La po­pu­la­tion est de 80 ha­bi­ tants, en aug­men­ta­tion, avec peu de jeunes et de per­sonnes très âgées. La tranche d’âge la plus re­pré­sen­tée est celle des 30 à 50 ans qui se re­nou­velle.

Quels sont les ser­vices ?

Les éco­liers vont à Couy ou San­cergues ; les col­lé­giens, à San­cergues, Bourges, Saint­Ger­main. Nous avons un ra­mas­sage sco­laire, l’épi­ce­rie est à Couy.

Où tra­vaillent les ac­tifs ?

La com­mune compte cinq ex­ploi­ta­tions agri­coles et deux agents com­mu­naux. Les ac­tifs tra­vaillent sur­tout en Sancerrois (20 km), à Avord (20 km), Rians (20 km), Bourges (35 km).

Quels sont les atouts de Sé­vry ?

Le vil­lage est très ac­cueillant. C’est le pa­ra­dis sur terre ! Nous avons une salle de vil­lage très sou­vent uti­li­sée (dans l’an­cienne école, fer­mée en 1964), en par­ti­cu­lier par l’as­so­cia­tion Vie as­so­cia­tive à Sé­vry dont la convi­via­li­té rayonne au­de­là des li­mites de la com­mune, dans tout le can­ton. Elle pro­pose : re­laxa­tion, pein­ture, créa­tions et or­ga­nise une séance de ci­né­ma chaque mois (ren­dez­vous le 9 dé­cembre, à 15 heures, pour Le grand bain). Les fau­teuils sont confor­tables et on sert des cho­co­lats à l’en­trée !

Le vil­lage compte aus­si deux mai­sons d’ac­cueil pour les pè­le­rins du che­min de Com­pos­telle, ap­pré­ciées par des ran­don­neurs du monde en­tier qui se res­sourcent en harmonie avec la na­ture.

Quelles réa­li­sa­tions ont été me­nées de­puis le dé­but du man­dat ?

Il y a cinq ans, nous avons amé­na­gé la mai­rie. L’an­née der­nière, nous avons dé­ci­dé de bais­ser les quatre taxes com­mu­nales de 11,3 %, avec l’ac­cord de la DGFIP. Nous fai­sons des éco­no­mies de fonc­tion­ne­ment pour main­te­nir notre ca­pa­ci­té fi­nan­cière.

La com­mune loue deux lo­ge­ments so­ciaux. Elle étu­die les moyens de dé­ve­lop­per d’autres res­sources, comme par exemple, ac­cueillir un champ pho­to­vol­taïque qui rap­por­te­rait de la fis­ca­li­té à la com­mune et à la CdC.

Com­ment voyez-vous l’ave­nir de la com­mune : seule ou re­grou­pée avec des com­munes voi­sines ?

Peut­on main­te­nir les pe­tites com­munes ? On a fait une ap­proche avec une autre com­mune, ça n’a pas mar­ché. La pré­fec­ture sou­haite des re­grou­pe­ments de 1.000 ha­bi­tants au moins. Il fau­drait trois ou quatre com­munes…

Quelles sont les re­la­tions de la com­mune avec l’in­ter­com­mu­na­li­té ?

La com­mu­nau­té de com­munes as­sume les com­pé­tences que les com­munes ne peuvent pas as­su­mer (dé­chets mé­na­gers, éco­no­mie, so­cial, banque ali­men­taire). C’est un lieu de so­li­da­ri­té ter­ri­to­riale, elle re­groupe 14 com­munes pour moins de 6.000 ha­bi­tants et porte des pro­jets en ma­tière éco­no­mique (mai­son mé­di­cale), d’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire (fibre op­tique, In­ter­net), so­ciale (Banque Ali­men­taire), du droit des sols (plan lo­cal d’ur­ba­nisme in­ter­com­mu­nal, PLUI). Nous avons un PLUI am­bi­tieux, nous mi­sons sur le dé­ve­lop­pe­ment.

Jean-Paul Dous­set, maire de Sé­vry de­puis 1978.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.