Au ser­vice de la bio­di­ver­si­té

Le Réveil du Vivarais - - Région - DAVID RIVORY

Pen­dant un an, les élèves de Ter­mi­nale en sciences et tech­no­lo­gies de l’agro­no­mie et du vi­vant ont tra­vaillé sur le pro­gramme cor­ri­dors bio­lo­giques du Grand Pi­lat.

◗ Main­te­nir et conso­li­der la fonc­tion de ré­ser­voir de bio­di­ver­si­té as­su­rée par le ter­ri­toire du Parc du Pi­lat, tel est le but du contrat de Ter­ri­toire Cor­ri­dors bio­lo­giques Grand Pi­lat, ini­tié en 2015 et qui vise à sou­te­nir la res­tau­ra­tion, voire la créa­tion, de cor­ri­dors éco­lo­giques avec des zones si­tuées en pé­ri­phé­rie im­mé­diate du parc.

Ain­si, en par­te­na­riat avec la Fé­dé­ra­tion de chasse de l’Ar­dèche, les élèves de ter­mi­nale STAV du ly­cée agro­tech­no­lo­gique d’An­no­nay ont donc tra­vaillé pen­dant un an à ré­per­to­rier les dif­fé­rents cor­ri­dors bio­lo­giques que l’on ren­contre le long de la route départementale 820 entre An­no­nay et Ser­rières.

Il en est res­sor­ti que sur les com­munes tra­ver­sées par cet axe, il existe une di­zaine de pas­sages pour la faune. Néan­moins, la route, les vé­hi­cules et, plus gé­né­ra­le­ment, l’ur­ba­ni­sa­tion consti­tuent de nom­breux obs­tacles. Cette étape passée, les élèves ont ins­tal­lé le long du par­cours des pièges à pho­tos afin de re­cen­ser la faune.

Plus de 100.000 cli­chés pris sur la pé­riode

Sur la pé­riode, ce sont près de 100.000 cli­chés qui ont été pris. Sur 500 d’entre eux des animaux ap­pa­raissent. La fé­dé­ra­tion de la chasse a ap­por­té ses sta­tis­tiques, lun­di 14 mai, lors d’une res­ti­tu­tion au sein de l’éta­blis­se­ment en pré­sence des re­pré­sen­tants de la Fé­dé­ra­tion de chasse et du Parc du Pi­lat. On ap­prend ain­si que la départementale 820 voit pas­ser 13.000 vé­hi­cules par jour et qu’on y re­cense entre 10 et 20 col­li­sions par an avec des animaux.

Fort de ces élé­ments, les jeunes de Ter­mi­nale ont pro­po­sé leurs so­lu­tions afin de conci­lier la cir­cu­la­tion de la faune sau­vage et la sécurité de la cir­cu­la­tion des per­sonnes sur cet axe : construire une passe à gi­bier sur la route et abais­ser la vi­tesse des vé­hi­cules no­tam­ment.

Groupe par groupe, les élèves ont pré­sen­té les ré­sul­tats de leur tra­vail sur les cor­ri­dors bio­lo­giques entre An­no­nay et Ser­rières.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.