Mille lo­ge­ments sur 10 ans

Le Réveil du Vivarais - - Annonay - JEAN-MARC ASTORGUE

Lun­di s’est te­nue la der­nière réunion pu­blique pré­sen­tant, à une cin­quan­taine de per­sonnes, le pro­jet qua­si fi­na­li­sé du PLU et le nou­veau plan de zo­nage. L’en­quête pu­blique est pré­vue à l’au­tomne pro­chain, pour une va­li­da­tion par les par­te­naires et l’État d’ici un an.

◗ « Vous com­pre­nez, ma­dame le maire, mon frère et moi, ça fait 40 ans que nous es­sayons de vendre notre ter­rain. Y a­t­il un es­poir qu’il soit construc­tible dans le nou­veau zo­nage éta­bli par le PLU ? » Lun­di 11 juin, salle des fêtes, 20 h 20, lors de la réunion pu­blique sur le nou­veau PLU (Plan lo­cal d’ur­ba­nisme) d’An­no­nay. La ques­tion est tom­bée, nette.

Éco­no­mi­ser le fon­cier

Po­sé­ment, An­toi­nette Sche­rer, ré­pond : « Cher mon­sieur, je com­prends votre pro­blème, mais je crains que dans ce PLU, votre ter­rain ne soit pro­ba­ble­ment pas construc­tible ». Et De­nis Sauze, vice pré­sident d’An­no­nay Rhône Ag­glo d’in­sis­ter : « Quand un ter­rain construc­tible reste in­cons­truit pen­dant 30 ans, la col­lec­ ti­vi­té doit pou­voir le dé­clas­ser. » Il faut bien le dire, la ques­tion semble dou­cher quelque peu l’en­thou­siasme de la pré­sen­ta­tion du nou­veau Plan lo­cal d’ur­ba­nisme pour cette der­nière réunion pu­blique. Le nou­veau plan de zo­nage ne fe­ra pas que des heu­reux, mal­gré le beau pro­jet d’un nou­vel ur­ba­nisme pour la Ville. Le plan propose pour­tant sur 10 ans pas moins de 1.000 lo­ge­ments soit une cen­taine par an. An­toi­nette Sche­rer : « Après 40 ans de lo­gique du tout construc­tible avec l’an­cien POS (Plan d’oc­cu­pa­tion des sols) qui a vu la ville perdre 4.000 ha­bi­tants et 300 ha de terres agri­coles, nous avons dé­ci­dé de ren­ver­ser la va­peur avec ce PLU. Il s’agit d’at­ti­rer la po­pu­la­tion sur du lo­ge­ment exis­tant ré­no­vé et d’éco­no­mi­ser le fon­cier li­ bre en pro­té­geant les es­paces agri­coles et na­tu­rels, tout en fai­sant la chasse aux “dents creuses”. On va ré­duire les sur­faces à construire. En d’autres termes : Faire de la ville sur la ville. » Et de pour­suivre : « Dans le pro­jet “Hy­per­centre” de la ville, tout est pré­vu pour évi­ter la voi­ture par­ti­cu­lière avec : des aires de co­voi­tu­rage, des na­vettes, des trans­ports en com­ mun et du vé­lo élec­trique en libre­ser­vice. ». Dans un coin de la salle le nou­veau plan de zo­nage est af­fi­ché avec ses di­verses zones co­lo­rées en fonc­tion de leurs at­tri­bu­tions : Zone UB (mar­ron) : proche du centre construc­tible. Zone UC (jaune) : pé­ri­phé­rie construc­tible, pa­villon­naire. Zone UL (bleu) : écoles, san­té, sports, parcs. Zone UI (gris) : ar­ti­sa­nat, in­dus­trie. Zone UIp : pa­tri­moine in­dus­triel.

Den­si­fi­ca­tion de l’ha­bi­tat sur… Vis­sen­ty

Les zones vertes cor­res­pondent aux es­paces na­tu­rels et agri­coles. Dé­jà des par­ti­ci­pants prennent le plan en pho­to avec leur por­table pour le consul­ter chez eux. Et An­toi­nette Sche­rer de re­prendre : « Le nou­veau plan pré­voit une den­si­fi­ca­tion de l’ha­bi­tat sur les quar­tiers des : Six­che­mins, Beau­re­gard, Porte­Broc, Vis­sen­ty avec de la haie na­tu­relle plu­tôt que du mur de 2 m de haut, sans ou­blier les fu­turs pro­jets ur­bains à Mi­re­cou­ly, Vaure, Cha­mieux ou Cha­ti­nais qui né­ces­si­te­ront l’amé­lio­ra­tion des ré­seaux : as­sai­nis­se­ment, élec­trique et voi­rie ». Une autre ques­tion fuse : « J’ha­bite Vis­sen­ty et je ne vois au­cun com­merce sur un rayon de 2 km et pas de bus pour re­joindre le centre­ville ? » An­toi­nette Sche­rer : « On tra­vaille à re­mettre du com­merce et du trans­port sur Vis­sen­ty. ». « Comment al­lez­vous pro­cé­der avec les pro­prié­taires ? » De­nis Sauze, vice pré­sident d’An­no­nay Rhône Ag­glo ré­pond : « Il s’agit d’ob­te­nir l’adhé­sion des pro­prié­taires au pro­jet et avec l’aide de l’État de per­mettre aux in­ves­tis­seurs d’ache­ter et ré­no­ver leur bien ou à des par­ti­cu­liers d’ache­ter et ré­no­ver leur propre lo­ge­ment. Par ailleurs au ni­veau de l’Ag­glo, nous pré­pa­rons en même temps le PLUIh (Plan lo­cal d’ur­ba­nisme in­ter­com­mu­nal de l’ha­bi­tat) qui ap­pli­que­ra les mêmes règles aux 29 com­munes concer­nées en terme d’éco­no­mie fon­cière ». Le­plan de zo­nage dé­fi­ni­tif ne se­ra pas dis­po­nible au pu­blic avant l’en­quête pu­blique à l’au­tomne. Pour toute ques­tion re­la­tive au PLU, il est pos­sible de contac­ter la mai­rie et le ser­vice de l’Ur­ba­nisme.

Pas moins de 50 per­sonnes sont ve­nues pour la pré­sen­ta­tion du pro­jet de PLU.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.