Un mé­rite mé­ri­té ?

Le Réveil du Vivarais - - Au Fil De La Deûme -

Après une an­née de stress pour bon nombre de ly­céens, les ré­sul­tats du bac sont tom­bés. Et pour les plus « mé­ri­tants » d’entre eux qui ont dé­cro­ché une men­tion Très bien, la ré­gion Au­vergne­Rhône­Alpes offre gé­né­reu­se­ment un chèque de 500 €. Une bonne nou­velle qui pose tout de même une ques­tion sus­cep­tible d’ali­men­ter l’épreuve de phi­lo­so­phie de l’an pro­chain : le mé­rite est­il une va­leur quan­ti­fiable ? Dif­fi­cile de ré­pondre oui, tant le mé­rite n’a rien à voir avec une note ou avec un clas­se­ment quel qu’il soit.

Le mé­rite est avant tout une af­faire de vo­lon­té, celle de dé­pas­ser ses li­mites, de bri­ser les chaînes qui nous em­pêchent d’avan­cer, de lut­ter pour chan­ger son des­tin. Le mé­rite ne se juge pas à la hau­teur du ré­sul­tat fi­nal, mais aux moyens que l’on a mis en oeuvre pour at­teindre ce ré­sul­tat. Alors nous vous in­vi­tons à dé­cou­vrir Lo­ris (en page 8), un jeune ba­che­lier qui ne tou­che­ra pas le fa­meux chèque de 500 €, mais qui en terme de mé­rite, n’a rien à en­vier à per­sonne.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.