La Terre à cré­dit

Le Réveil du Vivarais - - Au Fil De La Deûme -

Le 1er août a mar­qué le pre­mier jour de l’an­née à par­tir du­quel toute l’hu­ma­ni­té vit sur une planète à cré­dit. En ef­fet, de­puis mer­cre­di der­nier, nous avons consom­mé toutes les res­sources que la Terre est ca­pable de pro­duire en l’es­pace d’un an. Alors du­rant les cinq pro­chains mois, tout ce que nous pré­lè­ve­rons, consom­me­rons ou pro­dui­rons consis­te­ra à mettre un coup de scie à la branche sur la­quelle nous sommes tous as­sis. Alors oui, je vous l’ac­corde, la planète Terre est une sacrée grosse branche. Mais alors que les grands som­mets pour dé­fendre l’en­vi­ron­ne­ment se mul­ti­plient et abou­tissent à des ac­cords bien plus fra­giles qu’une poi­gnée de dol­lars, la si­tua­tion a tout d’un film d’hor­reur. Il y au­ra bien­tôt plus de ma­tières plas­tiques dans nos océans que de pois­sons, la dé­fo­res­ta­tion pro­gresse aus­si vite que la fonte de la ban­quise… Fi­na­le­ment, le vaste lac sou­ter­rain dé­cou­vert sur Mars est peut­être la so­lu­tion. Il laisse en­vi­sa­ger la pré­sence d’avan­tage d’eau, voire de vie sur la planète rouge. D’où une planète de re­pli pour quit­ter ce monde de brutes, une bonne fois pour toutes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.